Carrefour se lance dans la publicité comparative

|

Les enseignes sont joueuses. Ou rancunières, c’est selon. Moins de trois semaines après avoir obtenu la condamnation de Leader Price à lui payer 300.000 euros de dommages et intérêts pour une publicité comparative, Carrefour se lance à son tour dans… une publicité comparative. Laquelle, on le devine, vise spécifiquement Leader Price, mais aussi Lidl. Certes, Carrefour assure respecter à la lettre « les règles de la publicité comparative édictées par le code de la consommation, en termes de neutralité et objectivité » et, on l’espère pour le groupe, semble sûr de son fait pour éviter la qualification de « slogans trompeurs » qui a été reprochée à Leader Price, mais la succession des deux événements a de quoi faire sourire. Sans surprise, cette campagne de publicité, qui débute aujourd’hui, aboutit à la conclusion que Carrefour est moins cher que Lidl et Leader Price sur vingt-cinq produits du quotidien. « Les enseignes Carrefour et Carrefour Market arrivent ainsi en tête avec un panier total de 31,32€ devant Lidl à 32,42€ (soit 3% plus cher) et Leader Price à 38,60€ (soit 23% plus cher) », assure Carrefour, dans un communiqué. Les relevés de prix ont été effectués du 30 septembre au 7 octobre, « par un tiers indépendant », dans 33 magasins Lidl, 30 magasins Leader Price, 36 magasins Carrefour et 34 magasins Carrefour Market. Les produits choisis sont représentatifs des achats du quotidien réalisés en grande surface (jambon, pates, fromage ou liquide vaisselle) et, surtout, sont « comparables » entre les enseignes, « les produits Carrefour Discount ayant été mis en comparaison avec les marques propres des hard-discounters », précise Carrefour.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter