Carrefour se préparerait à entamer la conversion de ses 800 magasins Dia

|

Carrefour devrait entamer la conversion des magasins Dia vers ses formats de proximité dans les prochaines semaines, selon une information du magazine Linéaires. Et un tiers des Dia, qui ne sont pas au niveau, pourraient bénéficier d’un nouveau concept. Toutefois, les objectifs cités par le site du journal et issus de "sources syndicales" semblent irréalistes.

Une partie des 800 magasins du soft discounter Dia doit basculer sous les enseignes Carrefour City, express et contact. Un tiers du parc pourrait également se transformer en un nouveau concept.
Une partie des 800 magasins du soft discounter Dia doit basculer sous les enseignes Carrefour City, express et contact. Un tiers du parc pourrait également se transformer en un nouveau concept.© DR

La transformation de Dia France serait imminente. Rachetée pour 600 millions d’euros l’été dernier, la chaîne de soft discount compte près de 800 magasins dans l’hexagone, dont les deux tiers vont bientôt changer d’enseigne pour embrasser celles de Carrefour Proximité (City, Express et Contact) selon une information de nos confrères de Linéaires.

Le tiers restant "ne serait pas éligible aux formats de proximité de Carrefour. Pour ces magasins, le distributeur préparerait un nouveau concept qui sera lancé dès avril. Et qui pourrait bien reprendre l’enseigne ED", avance Linéaires, qui s’appuie sur le fait que la marque ED vient d’être redéposée auprès de l’Inpi le 12 février dernier. Carrefour n’a pas fait de commentaires au sujet de ce dossier, mais pourrait dévoiler des pistes, jeudi, lors de la présentation de ses résultats annuels pour l’exercice 2014.

 

Un projet de relance aux objectifs « étonnamment élevés »

Le magazine citant des sources syndicales indique que le travail de conversion devrait démarrer en avril. Selon ces mêmes sources, les Dia convertis sous cette nouvelle enseigne/concept et ceux passant sous pavillon Market auraient des objectifs de croissance des ventes de 10%. Des chiffres qui passeraient à +19% pour les Dia transformés en Carrefour City, et même jusqu’à +24% pour ceux basculant en Contact. Une source proche du dossier, contactée par LSA s’interroge sur ces objectifs élevés, qualifiés de "très étonnants". Ils pourraient correspondre "à des hypothèses de travail, hautes et surtout non vérifiées, si on les compare aux évolutions beaucoup plus modestes généralement constatées lors d’un changement d’enseigne".

Ce vaste chantier sera le premier entamé par Gérard Lavinay, président d'Erteco (ex-Dia France) depuis le 1er décembre. Après avoir relancé les supermarchés Carrefour en France et en Belgique, le défi sera d’importance pour relancer une entreprise qui a jusqu’ici vu ses ventes dégringoler de 10% par an et qui continue de perdre de l'argent.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations