Carrefour se réorganise au Moyen-Orient

|

Le groupe a annoncé la cession d’une partie de sa filiale à son franchisé Majid Al Futtaim Holding. Carrefour repense son organisation au Moyen Orient, avec la cession de 25% de sa filiale à son franchisé Majid Al Futtaim Holding pour 530 millions d'euros. Mais le distributeur a toutefois annoncé qu’il restera dans la région, avec en parallèle le renforcement de son partenariat exclusif avec Majid Al Futtaim.

Partenaires depuis 1995

Prévu pour expirer en 2015, il est "renouvelé jusqu'en 2025 et étendu à de nouveaux formats et de nouveaux pays", indique un communiqué. Partenaires depuis 1995, Carrefour et Majid Al Futtaim exploitent 50 hypermarchés et 44 supermarchés dans plusieurs pays au Moyen-Orient, mais également en Afrique du Nord et en Asie centrale via leur filiale Majid Al Futtaim Hypermarkets.

Désengagement de plusieurs pays

Carrefour avait déjà réorganisé fin avril sa présence en Turquie, en vendant pour un montant non communiqué, 12% de sa filiale dans le pays, à son partenaire Sabanci Holding, le distributeur français s’étant déjà désengagé de plusieurs pays fin 2012 (Indonésie, Malaisie, Colombie, Grèce, Singapour). Cette stratégie vise ses activités les moins rentables à l'international pour se donner les moyens de concentrer ses investissements dans les pays matures et sur certains pays émergents.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter