Carrefour signe une année 2015 en forte croissance [Résultats]

|

RÉSULTAT Carrefour vient de publier ses résultats sur l’année 2015. Une nouvelle fois, le groupe affiche une belle croissance, avec un chiffre d’affaires hors taxes à 76 945 M d’euros, en hausse de 4,1 % à changes constants. Et un résultat opérationnel courant à 2 445 M d’euros, soit une progression de 7 %.

La marge opérationnelle en France est en augmentation par rapport à 2014, avec un résultat opérationnel courant à à 1 191 M€.
La marge opérationnelle en France est en augmentation par rapport à 2014, avec un résultat opérationnel courant à à 1 191 M€.

Carrefour maintient sa bonne santé financière. En 2015, le groupe enregistre une nouvelle croissance significative de ses ventes. Son chiffre d’affaires hors taxes est en effet en hausse de 4,1% à changes constants et de 3,0% en organique. Le résultat opérationnel courant (ROC) est lui aussi toujours dans une bonne dynamique. Il s’élève à 2 445 Md’€, soit +7,0% à changes constants (+2,4% à changes courants), en hausse tant en Europe (+9,9% en proforma) que dans les pays émergents (+9,2% à changes constants).

Les résultats de Carrefour en 2015

Un ROC toujours solide

Dans le détail, en France, le ROC s’élève à 1 191 M€. La marge opérationnelle du pays est en augmentation par rapport à 2014, une fois ajustée avec l’intégration des enseignes Dia, la hausse de la taxe sur les surfaces commerciales et le transfert à Carmila des loyers des galeries commerciales lors de sa création en 2014.

Le plan de transformation des magasins Dia s’est accéléré comme prévu au cours du deuxième semestre, commente encore le groupe par la voie d’un communiqué de presse.

Toutes les zones enregistrent une croissance à changes courants de leurs ventes totales, avec une hausse en Europe de +2,7% et de +3,8% dans les pays émergents. Dans les Autres pays d’Europe, le ROC est en très nette progression de +33,4%, à 567 M€ vs 425 M€ en 2014. En 2015, la marge commerciale s’améliore sous l’effet des différents plans d’action. La marge opérationnelle est quant à elle en hausse de 70 pb à 2,9% du chiffre d’affaires. Cette performance est largement portée par la poursuite du redressement de l’Espagne et par l’amélioration de l’Italie. La marge opérationnelle progresse dans l’ensemble des pays.

A l’international, la rentabilité de l’Amérique Latine

La rentabilité globale des pays émergents poursuit son amélioration, illustrée par une forte hausse du ROC en Amérique latine (+23,5% à changes constants). Cette zone poursuit sa forte progression avec une hausse de son ROC de +23,5% à changes constants, à 705 M€. Cette amélioration reflète la bonne croissance des ventes au Brésil et en Argentine associée à une amélioration de la marge commerciale. Les frais généraux intègrent la hausse des coûts de l’énergie au Brésil. La marge opérationnelle s’établit à 4,9%, en hausse de 20 pb.

En Asie, dans un contexte de ralentissement économique, le ROC s’établit à 13 Md’€. Carrefour assure y poursuivre le repositionnement de son modèle afin de mieux « coller » aux nouvelles attentes des consommateurs.

Enfin, en 2015, le résultat non courant est une charge de 257 M€ liée principalement à des coûts de réorganisation dans différents pays.

Un cash flow en nette amélioration

Sur cette même année, le cash-flow libre est en nette amélioration et s’élève à 687 M€ par rapport à 306 M € en 2014. Plusieurs facteurs expliquent cette variation : le groupe a plus de capacité d’autofinancement, à 2 733 M€ par rapport à 2 504 M€ en 2014. Le besoin en fonds de roulement est lui aussi meilleur, il constitue cette année une ressource de 81 M€, par rapport à 19 M€ l’année passée. De ce fait, et grâce à la cession d’une partie de l’auto-contrôle en mars 2015 et d’une participation complémentaire dans Carrefour Brésil à Península Participações, la dette nette financière au 31 décembre 2015 est de 4,5 Md€, en baisse de 408 M€ comparée au 31 décembre 2014.

Priorités 2016 : Dia, la logistique et la Chine

Fort de ses résultats, Carrefour poursuit avec de fortes ambitions pour son modèle multiformat. Le groupe ouvrira en 2016 des magasins dans ses différents formats, notamment en proximité, « à un rythme soutenu » soutient-il. En France, la conversion du parc des magasins Dia suit le plan prévu, avec la transformation de près de 500 magasins supplémentaires en 2016, grâce à son appui sur Carmila.

Carrefour avance en outre sur ses chantiers opérationnels qui incluent la refonte des chaînes logistiques et la simplification des systèmes d’information dans plusieurs pays. Le repositionnement du modèle en Chine fait également partie des priorités que le distributeur affiche.

Dernier volet stratégique, Carrefour assure de son ambition omnicanale avec le développement de services e-commerce dans l’ensemble des pays du groupe. En France, l’acquisition de Rue du Commerce devrait permettre l’accélération de cette mutation. Le groupe assure enfin qu’il maintiendra sa discipline financière, avec des investissements totaux compris entre 2,5 et 2,6 Md€ pour 2016.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter