Carrefour sur la défensive

À peine démenties les rumeurs d'un départ imminent de José-Luis Duran, Carrefour a fait l'objet d'autres allégations, à leur tour démenties, sur des rachats de titres massifs par le distributeur indien Reliance. Par ailleurs, le groupe a confirmé la demande du groupe Arnault et du fonds californien Colony Capital - qui détiennent, via Blue Capital, 9,1 % du groupe - de disposer de deux sièges au conseil de surveillance. Carrefour dit envisager de « rencontrer les représentants de cette société afin qu'ils précisent leurs intentions ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1990

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous