Carrefour teste la foire aux vins connectée

|

Dossier L'enseigne a investi quatre jours le parvis du quartier d'affaires de la Défense, pour y installer une mini foire aux vins. Le temps de faire vivre une expérience mi-viticole, mi-interactive aux passants.

tablettes, oenologues... le grand jeu sur le parvis de la Défense.
tablettes, oenologues... le grand jeu sur le parvis de la Défense.

Redirigé vers le site De l’enseigne

Les clients pouvaient flasher le QR code de chaque bouteille exposée pour être redirigé vers la fiche du vin sur le site de Carrefour.

Douze animateurs

Deux oenologues (ici, Pascal Maurice, consultant en oenologie avec une étudiante) et dix étudiants sachant parler de vin ont accueilli les clients. Ces derniers ont apprécié la qualité d’écoute des animateurs, supérieure à celle constatée en magasin.

En plein air

La foire aux vins connectée était installée du 11 au 14 septembre sur l’Esplanade de la Défense. pour le faire savoir, 25 000 tracts avaient été distribués les jours précédant l’installation de cette boutique éphémère.

Esplanade de la Défense, les 11,12, 13 et 14 septembre. À l'heure du déjeuner, les curieux étaient nombreux à s'approcher de la foire

LES PLUS

  • L'interactivité avec des vignerons
  • La présence d'oenologues pour conseiller les clients
  • La livraison à domicile, gratuite dès 150 € d'achat

aux vins connectée, installée par Carrefour sur ce lieu très fréquenté. Car, cette année, celle de ses 50 ans, « Carrefour va à la rencontre de ses clients », explique Thierry Pelissier, son directeur marketing. Quel meilleur endroit que ce parvis foulé chaque jour par 300 000 Français ? L'enseigne a donc installé 120 tonneaux (vides), des bouteilles sous vitrines, soit 71 références de vins que les clients pouvaient acheter pour une livraison à leur domicile (gratuite à partir de 150 € d'achats). Car, il n'y avait aucun stock, aucune dégustation sur place, cela pour des questions d'autorisation. Cette installation était animée par deux oenologues et une dizaine d'étudiants férus de vins qui prenaient les commandes sur tablette numérique. « C'est exactement comme commander sur le site de Carrefour », explique un étudiant.

Deux « live » quotidiens

Cette foire aux vins éphémère a plu aux passants. « Nous avions distribué 25 000 catalogues les jours précédant cette animation,

LES CHIFFRES

  • 120 tonneaux,
  • 71 références de vins,
  • 2 oenologues,
  • 10 étudiants

détaille Pascal Maurice, consultant oenologue. Les gens sont venus nombreux, intrigués par l'expression "foire aux vins connectée". » Car, outre les tablettes numériques, Carrefour avait invité deux vignerons à venir dialoguer avec les passants. En direct de leurs vignes, Hervé Bizeul (Domaine de la Chique) et Catherine Halluin-Boyer (Domaine du Clos) répondaient aux questions, lors de deux « lives » quotidiens, grâce à deux écrans installés dans les tonneaux. Le reste du temps, six clips de la blogueuse du vin, Miss Glouglou, tournaient en boucle sur ces écrans. Et puis, pour attirer un peu plus les geeks, les trois premiers passants à se localiser sur place, via l'application Foursquare (le réseau social de géolocalisation), repartaient avec un bon d'achat de 10 € à dépenser dans un magasin Carrefour.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2289

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations