Carrefour veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2040

|

Alors que s’ouvre la COP 26, Carrefour renforce de nouveau son ambition et annonce un objectif de neutralité carbone d'ici à 2040.

Ces actions cumulées pourront permettre d’économiser en 2040, 1 280 000 tonnes équivalent CO2
Ces actions cumulées pourront permettre d’économiser en 2040, 1 280 000 tonnes équivalent CO2© Graphicsdunia4you 123RF
"La neutralité carbone et le recours aux énergies renouvelables constituent une attente forte des citoyens et des consommateurs. Conscient de son rôle pionnier de la distribution, le Groupe Carrefour se fixe d'atteindre la neutralité carbone dès 2040", peut-on lire dans un communiqué du distributeur, avant d'ajouter, " Grâce à ses clients, ses fournisseurs et ses partenaires, Carrefour met en oeuvre au quotidien des solutions pour s’adapter au changement climatique et favoriser la transition vers une économie bas carbone". 
En 2020, les objectifs fixés dans le cadre des Science Based Target initiatives étaient les suivants : -30% d'émissions en 2030 et -55% en 2040 (vs 2019). Cela correspond environ à une réduction annuelle des émissions de 2,5% (correspondant à une trajectoire "well-below 2°C", c'est à dire validés par l'initiative SBTi comme compatible avec le maintien de l'augmentation de la température de la planète au-dessous de 2°C en 2100).
De nouveaux objectifs
Carrefour est en avance sur ces objectifs avec une réduction de 9% en 2020 par rapport à 2019. Désormais, le plan d'action du Groupe pour atteindre la neutralité carbone vise à réduire au maximum les émissions de CO2 de ses activités à la source. La réduction des émissions des activités du groupe de 50% d'ici 2030 (vs. 2019) et de 70% d'ici 2040 (vs. 2019), un objectif aligné sur le scénario de 1,5°C des SBTi.
Pour y parvenir, Carrefour met en oeuvre les actions suivantes :
- L’utilisation de 100 % d’électricité renouvelable en 2030. Pour y parvenir, le Groupe donnera la priorité à la production sur site pour l’auto-consommation ou l’injection, puis le recours à des PPA (Power Purchase Agreement). La consommation d'électricité représentait 58% des émissions de GES en 2020;
- La réduction des consommations d’énergie de 27,5% d’ici 2030 (vs. 2019), soit l'équivalent de plus de 1 million de MWh par an et une réduction de 240 000 tonnes équivalent CO2. Cette réduction équivaut à 100 millions d'euros d'économies annuelles d'achats d'énergie. La consommation d'énergie représentait 66% des émissions de GES en 2020;
- La réduction de 50% des émissions liées à l'utilisation de fluides réfrigérants d'ici 2030 et de 80% d'ici 2040, notamment par le remplacement des fluides réfrigérants fluorés par de nouvelles installations utilisant du CO2, en synergie avec la réglementation européenne F-Gaz. La consommation de fluides réfrigérants représentait 34% des émissions de GES en 2020.
"Ces actions cumulées pourront permettre d’économiser en 2040, 1 280 000 tonnes équivalent CO2. Avec une décennie d'avance sur l'horizon de 2050, défini par les engagements pris par la France et l'Union européenne pour atteindre la neutralité carbone, Carrefour confirme son engagement en faveur d’une transition alimentaire pour tous, respectueuse de l’environnement", conclut le communiqué.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter