Marchés

Carrefour veut développer son offre de produits bio

|

Partenariat - Carrefour veut aller plus loin dans son engagement envers la filière fruits et légumes bio. Et élargir son offre de produits à plus de 1 000 références à très court terme.

Carrefour a fêté le cinquième anniversaire de sa filière fruits et légumes bio en Bretagne le 1er juillet. C'est en effet en 2003, dans la première région agroalimentaire de France, que l'enseigne a signé son premier partenariat avec la filière choux-fleurs bio, pommes de terre primeurs, artichauts et échalotes. Depuis, le bio n'ont cessé de grimper dans la vente des produits frais des 200 hypers de l'enseigne.

« En 2007, 14 804 tonnes de fruits et légumes bio ont été vendues dans nos magasins, souli-gne Patrick Cuna, responsable national de l'approvisionnement en fruits et légumes. Cela représente 4 % de notre chiffre d'affaires dans l'Hexagone et 6 % en Bretagne. » Si, en volume, ces 14 000 tonnes pèsent peu au regard des quelque 450 000 tonnes de fruits et légumes vendus par an, dont 70 % de producteurs français, Carrefour tient à préciser que « la croissance en volume des parts de marché du bio se fait à deux chiffres ».

Partenariat garanti

Dès lors, l'enseigne veut passer la vitesse supérieure. Alors que la majorité des producteurs français de fruits et légumes qui travaillent avec le distributeur sont d'ores et déjà engagés dans le partenariat garanti Carrefour, ce sera le tour des exploitants agricoles bio en 2009. « Ainsi, à compter de l'an prochain, tous nos fournisseurs nationaux seront dans cette démarche, se réjouit Agnès Pondaven, responsable des relations avec le monde agricole et des filières qualité du groupe. Dès lors, nous nous engageons, en amont de la production, à acheter un volume précis pour chaque produit, ce qui permet aux exploitants de gérer au mieux leur production et leur garantit un certain revenu. Sachant que l'aspect spéculatif, de notre part comme de la leur, est mis de côté. » « Un partenariat gagnant-gagnant », donc, dans la droite ligne des contrats de filière, selon Arnaud de Lauzières, directeur régional des hypermarchés bretons.

Un « réel marché »

Aujourd'hui, tous secteurs confondus, Carrefour compte quelque 900 références bio, dont 250 sous sa propre marque Agir Bio. « Nous avons commencé très tôt dans le domaine, puisque notre premier produit bio, la boule de pain, date de 1992, poursuit Agnès Pondaven. Dès 2000, nous avons entamé notre processus de contrats de filière. C'est ainsi qu'ont suivi les oeufs, le lait, les fruits et légumes, le cidre, et même le champagne. Nous développons aussi une offre textile aujourd'hui. L'idée est que le consommateur puisse remplir 100 % de son panier de produits bio s'il le souhaite. En payant environ 30 % moins cher que dans les magasins spécialisés. D'ici à 2010, le nombre de nos produits vendus sous notre MDD devra ainsi doubler. »

De quoi satisfaire ce qu'Arnaud de Lauzières qualifie de « réel marché et non d'une simple ni-che, puisque la croissance atteint 10 % chaque année. Carrefour veut continuer à être moteur dans ce sens ». Un réel encouragement notamment pour l'Association des producteurs de fruits et légumes bio de Bretagne (APFLBB), forte de 40 membres, qui espère bien ainsi accueillir de nouveaux adhérents et susciter l'intérêt de la nouvelle génération déjà plus sensibilisée aux problèmes environnementaux, selon certains de ses piliers présents ce 1er juillet dans le Finistère.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message