Carrefour veut économiser 4,5 milliards d’euros d'ici à 2012

|

Un plan en trois parties étalé sur quatre ans. Le Suédois Lars Olofsson, directeur général de Carrefour aime les mécaniques bien huilées. Il aime, surtout, les stratégies audacieuses. Car c’est pas moins de 4,5 milliards d’euros d’économies qu’il envisage de faire d’ici 2012. Près de la moitié, en l’occurrence 2,1 milliards d’euros, sera réalisée grâce à une intense politique de réduction des coûts : 700 millions d’euros sur la logistique et le fonctionnement des magasins, 450 millions puisés aux différents sièges du groupe et 250 millions venant de la publicité et des promotions. Un autre milliard viendra d’une meilleure organisation et d’une massification des achats. Enfin, 1,4 milliard proviendra de la réduction des stocks de 37 à 30 jours. « La mise en œuvre de ce plan de transformation nécessitera des investissements de 500 millions d'euros, et entraînera des charges exceptionnelles d'environ un milliard d'euros sur la période », précise toutefois le groupe. Ce qui laisse quand même, au final, la bagatelle de 3 milliards d’euros net économisés. Une inconnue demeure : le groupe n’évoque à aucun moment la question, délicate, des effectifs. On imagine pourtant aisément qu’elle finira bien par se poser. D’autant que, pour le premier semestre 2009, le groupe prévoit un résultat opérationnel en baisse de 28%, à un milliard d’euros environ, contre 1,4 milliard l’année dernière. La Bourse de Paris, aujourd’hui, a bien réagi à ses différentes annonces. Le titre Carrefour était ainsi en hausse de près de 4% aux premières heures de la matinée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter