Carrefour veut vendre de l'électricité en France

|

En lançant son offre Énergie ÉcoPlanet la semaine dernière en Belgique, Carrefour n'a pas caché qu'il s'agissait d'un projet mondial. « Les prochaines étapes seront la France, l'Espagne et l'Italie », a annoncé José Maria Folache, directeur général commercial et marketing du groupe. Avec le soutien ostensible de la Commission européenne. Présent lors de la conférence de presse, le commissaire européen à l'énergie, Andris Piebalgs, voit dans cette initiative le succès de « la politique de libéralisation de l'énergie menée par la Commission, car le supermarché, c'est le niveau le plus proche du consommateur ». Concrètement, Carrefour, qui ne dispose pas de licence pour distribuer de l'énergie, passe par un opérateur privé, Lampiris, qui fournit 100 000 foyers en Belgique. Avec la particularité de garantir de l'électricité 100 % verte, c'est-à-dire produite à partir de ressources renouvelables. Carrefour intervient pour construire une offre commerciale et faciliter le changement d'opérateur. En termes d'image, le gain peut être précieux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2048

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous