Carrefour va mettre 20 % de sa filiale immobilière en bourse

|

Le groupe, qui annonce un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 5,5 %, valorise désormais Property entre 20 et 24 Mds€.

 
« Nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs 2007 ». En présentant les résultats semestriels de son groupe, le président du directoire de Carrefour, José Luis Duran, a tenu à dresser le portrait d'une situation saine, base propice pour une croissance accélérée. Et, surtout, une rentabilité renforcée. Même s'il s'est défendu de toute « pression » de la part des nouveaux actionnaires, Colony Capital allié à Bernard Arnault, entrés dans le capital du groupe en mars dernier, José Luis Duran a présenté un plan de mesures largement inspirées par la volonté d'une meilleure rentabilité et d'une « façon active de gérer le bilan du groupe ».
 
L'annonce d'une prochaine mise sur le marché de 20 % de son entité immobilière Property, est le signe le plus fort de l'influence du tandem Arnault-Colony. La valorisation des actifs immobiliers de Carrefour avait alimenté l'essentiel des débats sur l'intrusion de ces nouveaux actionnaires, donnant lieu à une guéguerre de chiffres : Colony valorisait les murs du distributeur à 30 milliards d'euros, le management de Carrefour minimisant ce montant de moitié. Aujourd'hui, « après une revue détaillée de l'ensemble des actifs », la valorisation de Property est finalement estimée entre 20 et 24 milliards. En mettant 20 % sur le marché, Carrefour espère une levée de fonds de l'ordre de 3 milliards d'euros, tout en « conservant le contrôle opérationnel, car l'immobilier est un actif stratégique pour garantir une indispensable flexibilité du parc. »
 
Quant au bilan du premier semestre, il met en évidence une progression sur l'ensemble des marchés du groupe, y compris en France (1 % de chiffre d'affaires) mais avec des résultats opérationnels en baisse (- 5,8 % pour la France et - 4,4 % pour l'ensemble de l'Europe). Au global, le chiffre d'affaires a atteint 38,84 milliards d'euros, en progression de 5,5 % (6,1% à changes constants).
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter