Carrière : 5 conseils pour accroitre son attractivité professionnelle

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Alors qu’ils sont devenus des experts de leur secteur, nombreux sont les salariés expérimentés négligent leur attractivité professionnelle. Le cabinet de recrutement Robert Half livre 5 conseils pour booster sa carrière.

Un des impératifs selon le cabinet Robert Half:  établir son profil  sur des réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo et l'actualiser régulièrement.
Un des impératifs selon le cabinet Robert Half: établir son profil sur des réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo et l'actualiser régulièrement.© Auteur: Alliance, Fotolia

Comment rester dans le coup au niveau professionnel? Arrivés à mi-parcours, les salariés expérimentés délaissent parfois leur attractivité professionnelle. Pourtant, l'enjeu est important. Le cabinet de recrutement Robert Half dévoile 5 conseils pour rester désirable aux yeux des employeurs. 

1. Travailler son e-reputation

L’un des premiers réflexes des recruteurs ? Analyser la présence et l’activité en ligne de profils potentiels, assure le cabinet Robert Half. Un impératif selon l’expert : établir son profil sur des réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo ou le réactualiser. Il faut ensuite travailler régulièrement son réseau à partir de ses relations professionnelles afin de démontrer son dynamisme et susciter la curiosité et l’intérêt.

2. S’appuyer sur ses réseaux

Autres réseaux, autres leviers : ceux tissés lors de sa formation (Alumni ou anciens de son école, de son université… etc) et de sa carrière au sein des entreprises où l’on a travaillé et des postes que l’on a occupés. Ces réseaux sont parfois structurés en associations ou en comptes dédiés sur LinkedIn. Ils offrent des contacts souvent plus directs avec des professionnels de son secteur.

3. Participer aux événements de sa profession

Etre visible pour être remarqué impose d’être actif. Deux moyens permettent de se positionner comme un professionnel attractif. Le premier est de participer à des réunions de son secteur (colloques, congrès, salons… etc) et à des speed networkings. Le second est d’être contributeur, conférencier dans le cadre de ces événements. Avoir un blog dédié à sa profession ou tweeter régulièrement sur le sujet peut aider à être sollicité et faciliter la démarche auprès des organisateurs, préconise encore le cabinet Robert Half. 

4. Avoir un CV en phase avec sa carrière

Revoir son CV est une étape incontournable. Il doit d’abord valoriser les succès emblématiques obtenus ( projets menés à terme, clients ou contrats gagnés, réalisations ayant contribué à la croissance ou innovations transformées… etc.) et ses capacités de management d’équipes. Les formations suivies et les certifications reçues sont également à mettre en lumière. Enfin, il faut retirer d’autres éléments devenus obsolètes car ne correspondant plus aux attentes (mentionner « Maîtrise de l’informatique » par exemple ne fait plus sens). Si la forme classique est toujours appréciée et recommandée, rechercher les dernières tendances de son secteur pour avoir une présentation valorisante permet de se démarquer et de prouver son acuité.  

5. Entretenir une image valorisante

S’interroger sur son image n’est pas tabou, bien au contraire. Quelle est l’image de sa fonction professionnelle ? Comment se représente-t-on une personne occupant un poste équivalent au sien ? Ces questions peuvent permettre de travailler sa propre image, d’adapter ou d’adopter, sans excès, les derniers codes vestimentaires de son environnement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA