Cartes bancaires : le CdCF demande un effort aux banques

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Suite à la publication par l'Autorité de la Concurrence des propositions du Groupement Cartes bancaires sur les commissions sur les paiements par cartes bancaires, le Conseil du Commerce de France (CdCF) juge les propositions des banques insuffisantes.

Les engagements des banques s’inscrivent dans le cadre d'une procédure ouverte à l’encontre du Groupement Cartes bancaires à l’initiative du Conseil du Commerce de France et de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Le CdCF contestait le niveau élevé de la commission interbancaire payée par le commerçant lors de chaque transaction par carte bancaire (taux moyen : 0,47 % du montant de la transaction ). Ces commissions interbancaires représentent 1,5 milliard d'euros par an.

Le Groupement Cartes bancaires propose de baisser ce taux à 0,32%. "Nous considérons que cette proposition est insuffisante. En effet, comme le souligne l’Autorité de la concurrence elle-même, le montant de cette commission n’est pas aujourd’hui justifié par des éléments objectifs", communique le CdCF qui ajoute : " nous pouvons craindre que cette baisse soit compensée par la hausse d’autres commissions, telles que le taux interbancaire de cartes en opposition  (TICO)". L’ensemble des engagements donne lieu à un test de marché (ouvert jusqu’au 5 mai). Le CdCF invite toutes les parties intéressées (organisations professionnelles et consommateurs) à y répondre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA