Casino accélère le déploiement de ses drives

|

A LA UNE Convaincu de l’intérêt de cette formule qui peut se déployer sans barrière à l’entrée - car elle ne nécessite pas d’autorisation en CDAC et utilise le foncier existant (disponible en abondance) -, Jean Charles Naouri, le PDG de Casino, a décidé d’accélérer le développement de ses drive en France.

Casino Drive

Selon nos informations, le groupe compte ouvrir 30 nouvelles unités accolées à ses hypers d’ici à la fin de l’année et couvrir la totalité de son parc courant 2012, sachant que 65 de ses 115 hypers proposent déjà ce service. Surtout, un premier « drive solo », indépendant d’un hyper, doit ouvrir courant septembre sous une dénomination qui n’est pas encore connue. Il devrait proposer 6 à 7000 références. Là aussi le groupe compte faire vite et programme au moins une dizaine d’unités dès cette année. Il s’agit de ne pas se laisser distancer par des concurrents très dynamiques. Ainsi Auchan, le pionnier du concept, a annoncé en début de mois vouloir ouvrir une vingtaine de ces magasins entrepôts (Auchandrive et Chronodrive) d’ici à la fin de l’année pour atteindre un parc de 80 unités. Quant à Leclerc, il vise la barre des 400 drives d’ici à 2016, contre 65 aujourd’hui. Le cap des 1000 magasins drive toutes enseignes confondues pronostiqué par les dernières études semble de plus en plus réaliste.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter