Casino continue son désendettement en vendant sa filiale Big C Vietnam

|

Après la Thaïlande, c’est au tour des activités vietnamiennes de Casino de trouver preneur, cette fois pour une valeur d’entreprise de 1 milliard d’euros. Au total, le désendettement de Casino atteint 4,2 milliards d'euros depuis le début de l'année, dépassant l'objectif fixé à 4 milliards.

La vente de Big C Vietnam va rapporter 920 millions d'euros à Casino, en plein désendettement.
La vente de Big C Vietnam va rapporter 920 millions d'euros à Casino, en plein désendettement.© DR

Engagé dans un vaste plan de désendettement, le groupe Casino vient d’officialiser la vente de sa branche Big C Vietnam au conglomérat thaïlandais Central. L’opération concerne un réseau de 43 magasins et 30 galeries commerciales (pour un CA hors taxe de 586 millions d’euros en 2015) et représente une valeur d’entreprise de 1 milliard d’euros, soit 1,8 fois le chiffre d’affaires et 20,4 fois l’Ebitda. Casino précise que les produits de cession à recevoir s’élèvent à 920 millions d’euros.

Après avoir vendu sa filiale Big C Thaïlande pour 3,1 milliards d’euros hors dette (soit 3,3 milliards au total) en février, Casino a d’ores et déjà complété son programme de désendettement calibré à 4 milliards d’euros. Il fait même mieux que prévu, avec des cessions qui atteignent 4,2 milliards.

La fin de l'aventure asiatique pour Casino

Il faut dire que le distributeur a très bien vendu ses activités asiatiques, avec de confortables multiples d’Ebitda. Lors de la présentation des résultats annuels, Jean-Charles Naouri, pdg du groupe, a estimé que les cessions effectuées depuis plusieurs années, dont ces activités asiatiques, étaient inscrites dans une politique de rotation des actifs et intervenaient "pour la plupart après des phases d’intensification de la croissance ayant conduit à une maximisation de la valeur des actifs".

Le revers de la médaille est que Casino n’a plus de présence en Asie, une zone jugée porteuse. Big C Thaïlande et Big C Vietnam avaient d’ailleurs reçu un grand nombre de marques d’intérêt. Mais Casino se devait de réagir compte tenu d’un endettement devenu problématique pour son bilan (et qui l’avait même exposé à des attaques du raider Carson Block).

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter