Casino: forte progression du chiffre d'affaires en 2012

|

RÉSULTAT Casino publie ce matin ses résultats 2012. En voici les principales informations issues du communiqué de presse. Analyses et commentaires à venir dans la journée sur LSA.fr.

Jean-Charles Naouri

Dans ce communiqué de presse, Jean-Charles Naouri, Président-Directeur général du Groupe Casino, déclare : « Le Groupe a connu en 2012 une année de transformations majeures, notamment avec la prise de contrôle de GPA au Brésil et l’accord avec les Galeries Lafayette pour l’acquisition de 50 % de Monoprix, renforçant ainsi son profil sur l’international et les formats porteurs. Pour la première fois, le résultat opérationnel courant dépasse 2 milliards d’euros. En 2013, confiant dans la progression de son activité et de ses résultats, Casino poursuivra sa stratégie de retour aux fondamentaux en France et de croissance organique à l’international, tout en s’attachant à préserver sa structure financière. »

1/ Le Groupe

La croissance organique du Groupe a été solide en 2012 (+4% hors essence hors calendaire), tirée par un environnement toujours porteur à l’International et dans un contexte de consommation peu dynamique en France.
Le résultat opérationnel courant progresse de +29,3%, sous l’effet de la prise de contrôle de GPA et de la croissance organique à l’international.
La consolidation en intégration globale de GPA à compter du 2nd semestre a permis une contribution accrue des activités internationales au chiffre d’affaires et au ROC du Groupe qui se sont ainsi établis respectivement à 56% et 66% (contre 45% et 52% en 2011).

2/ La France

En France, les ventes ont été résistantes dans un environnement de consommation peu dynamique. La performance des formats porteurs de proximité et de discount, qui représentent 64% du chiffre d’affaires du Groupe en France (hors essence), a été satisfaisante alors que les ventes de Géant ont été impactées par les réductions de surfaces non alimentaires et les baisses de prix initiées à la fin du 3ème trimestre. Cdiscount a connu une nouvelle année de très forte croissance (+16,3%). La croissance organique hors essence et calendaire s’établit à -0,8% sur l’ensemble de l’année.
Le résultat opérationnel courant est en baisse de -8,6% avec une résistance de la marge opérationnelle courante grâce au mix de formats qui s’établit à 3,7% en baisse de -28bp.

3/ Géant

Les ventes de Géant Casino sont en retrait en 2012 à -7,7% en organique hors essence et calendaire. En alimentaire, Géant a réaligné ses indices prix en premiers prix et marques de distributeur à la fin du 3ème trimestre. Les activités non alimentaires sont en retrait du fait de la forte réduction des linéaires non alimentaires en 2012. La dynamique multi-canal a été déployée en magasins. Les ventes comparables non alimentaires cumulées (Géant + Cdiscount) sont en légère progression sur l’année à 2,3 milliards d’euros (+0,6%).
La progression des ventes de Casino Supermarchés (+1,8% en organique hors essence et calendaire) est satisfaisante. Les indices prix ont été repositionnés en premiers prix et marques de distributeur. Le déploiement de l’offre locale « Le Meilleur d’ici » s’est poursuivi.
Les ventes des supérettes sont quasiment stables par rapport à 2011 (-0,6% en organique hors essence et calendaire). Un assortiment commun aux enseignes autour de la marque de distributeur Casino a été mis en place. Le nombre de points retrait Cdiscount ressort en forte hausse sur l’année. L’expansion s’est poursuivie avec l’ouverture de 422 magasins, dont 144 « Coop d’Alsace » qui ont rejoint le réseau.

4/ Autres activités

Les autres activités (Cdiscount, Mercialys, et Casino Restauration) maintiennent une croissance soutenue de leur chiffre d’affaires (+10,6% en organique), portée par le très fort dynamisme de Cdiscount (+16,3%). Le volume d’affaires total de Cdiscount a progressé de +22% sur l’année en incluant la marketplace (10% du volume d’affaires du site à fin décembre). La stratégie multicanale a poursuivi son déploiement avec 3.000 points de retrait physiques. Enfin, les ventes via applications mobiles ont représenté 8% du chiffre d’affaires à la fin de l’année.
La marge opérationnelle de Casino France s’établit à 3,3%, en baisse de -41bp.

5/ Leader Price

Les ventes de Leader Price sont en baisse de -0,8% en organique (hors calendaire). L’enseigne a confirmé son redressement en 2012 avec des indices prix repositionnés. Les nouvelles gammes avec l’implication forte de Jean-Pierre Coffe ont été un succès. Enfin, les rénovations de magasins se sont poursuivies. 18 magasins ont été ouverts en 2012. Grâce à l’optimisation du parc et à la baisse des coûts, la rentabilité de l’enseigne ressort en hausse sur 2012.
La performance de Franprix a été stabilisée en 2012 (-1% de ses ventes en organique hors calendaire). Les marques propres ont été relancées en magasins avec une augmentation du nombre de références Leader Price à moins de 1€. Des baisses ciblées de prix ont également contribué à la bonne tenue de l’enseigne. La remise à niveau du parc s’est poursuivie et 39 magasins ont été ouverts en 2012.
La marge opérationnelle de Franprix-Leader Price s’établit à 3,8%, en hausse de +8bp par rapport à 2011.
Les ventes de Monoprix sont bien orientées avec une progression de +1,7% en organique hors essence et calendaire, grâce à une bonne tenue de l’alimentaire, à une croissance de l’activité textile supérieure au marché et à la poursuite de l’expansion sur tous les formats.
La marge opérationnelle de Monoprix se maintient à un niveau élevé à 6,1% grâce à la qualité du mix (alimentaire, parfumerie, textile, maison).

6/ L'international

Les activités à l’International ont enregistré une année de très forte croissance (+50,7%) portée par la consolidation à 100% de GPA à partir du 2nd semestre ainsi que par une croissance organique très satisfaisante (+8,5%). Le résultat opérationnel courant est en hausse de +64,9%.

En Amérique Latine, les ventes progressent de +8,8% en organique.

Au Brésil, GPA a poursuivi en 2012 ses excellentes performances avec une croissance organique en alimentaire élevée, tirée par les performances de Assaí et du nouveau concept de proximité Minimercado, dont l’expansion s’est poursuivie à un rythme soutenu. En non alimentaire, la croissance de Viavarejo à magasins comparables a été soutenue (+7,5%*) et sa rentabilité opérationnelle a été améliorée. La marge d’EBITDA de GPA s’élève à 7,2%.

En Colombie et en Uruguay, le groupe Exito a connu une excellente année 2012 avec un chiffre d’affaires en forte hausse de +18,3%, et un net renforcement des parts de marché d’Exito en Colombie. L’expansion rapide a été centrée sur les formats de discount et de proximité. La marge d’EBITDA a progressé (+8,4%*), soutenue par la baisse des coûts opérationnels. Enfin, les meilleures pratiques d’Exito ont été progressivement déployées en Uruguay, dont la performance a été excellente en 2012.

L’Asie affiche une forte croissance de ses ventes en organique (+10,8%), grâce à une excellente performance tant de la Thaïlande que du Vietnam où Big C poursuit la construction d’une position de leadership. La marge opérationnelle, toujours très élevée, s’établit à 7,1%.

En Thaïlande, le chiffre d’affaires de Big C est en hausse de +16,1%, signant ainsi une excellente performance. La croissance des ventes en organique est en forte hausse (+9,3%*) en dépit du contexte post-inondations, tirée notamment par le succès d’opérations commerciales innovantes et le développement de la carte de fidélité ainsi que par une expansion soutenue, notamment sur les petits formats et les galeries commerciales. La marge d’EBITDA est très élevée à 11,1%*. Enfin, la structure financière a été renforcée par le refinancement de la dette et le succès du placement privé.

Au Vietnam, la croissance organique a été forte malgré le contexte de ralentissement économique. Le modèle d’expansion duale a été poursuivi en 2012 avec l’ouverture de 3 hypermarchés et de 3 galeries commerciales attenantes.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter