Casino : les ventes stagnent en 2014 malgré l’international et le e-commerce

|

Le groupe Casino (Géant, Casino, Monoprix, Franprix, Leader Price…) a vu ses ventes stagner en 2014, impacté par l'évolution des taux de change. L'international représente désormais 57 % du chiffre d'affaires du groupe. L'activité e-commerce tire les ventes vers le haut.

Les performances du groupe Casino au Brésil ont été atténuées par la forte baisse du real en fin d'année.
Les performances du groupe Casino au Brésil ont été atténuées par la forte baisse du real en fin d'année.© DR

Les ventes du groupe Casino ont atteint 48,5 milliards d’euros en 2014, en recul de 0,3 % au total mais en croissance organique de 4,7 %, grâce à une amélioration des ventes à magasins comparables, l’expansion du groupe à l’international, et la locomotive du e-commerce. L’évolution des taux de change été défavorable au groupe. La disparité entre la France et les autres pays reste très marquée.

Casino tiré par l'international et le e-commerce

Le chiffre d’affaires 2014 des enseignes françaises (Géant, Casino, Monoprix, Franprix, Leader Price…) a reculé de 1,1 % à comparable, mais sort en hausse de 0,4 % grâce aux ouvertures, soit 20,43 milliards d’euros. L’international, Brésil en tête, augmente de 8,5 % en organique, tout en souffrant d’un effet de change défavorable (-0,8 % au total), avec des ventes de 28 milliards d’euros. Cela représente désormais 57 % des ventes du groupe. Dans le détail, c’est la branche e-commerce Cnova, dont la cotation en bourse est prévue, qui tire l’activité avec une progression de 24,7 % (3,4 milliards d’euros).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter