Casino malmené en France, mais très bon à l’international

|

Géant en recul… géant. Le groupe Casino, excellent à l’international, a conclu un quatrième trimestre 2012 franchement catastrophique en France.

géant casino

A part Cdiscount, en très forte progression de 16,1%, les autres enseignes décrochent en effet nettement. Et si Casino avance l’argument d’une « politique volontariste de baisse des prix » pour expliquer ces reculs, il n’empêche, les chiffres font mal…

A magasins comparables et hors essence, Géant pointe ainsi à -10,5% au quatrième trimestre 2012, Casino à -7%, Franprix à -3,3%, Leader Price à -1,5% et Monoprix à -1,3%. Au global, les activités en France ont permis de dégager un chiffre d’affaires de 4,78 milliards d’euros hors taxes, en recul de 3,1% (2,2% en organique).

Concernant les hypers, sans doute lassé d’annoncer des reculs de ventes constants en non-alimentaire trimestre après trimestre (encore -7,3% au T3), le groupe se contente cette fois de mentionner des ventes évoluant « de manière négative ». Une jolie tournure de phrase il faut avouer… Cela dit, pour sa défense, le groupe Casino est engagé dans de nombreuses opérations de réduction de l’offre en non-alimentaire, privilégiant les points de retrait Cdiscount et drive aux expositions en rayons. 2013 sera encore marquée par cette politique de recentrage sur les « familles plus porteuses » : bagages, linges de maison ou bricolage

C’est surtout les ventes en alimentaires qui plombent Géant : elles sont en effet en recul de 7,6% à magasins comparables au quatrième trimestre. Là encore, Casino avance l’explication de ses baisses de prix, opérées sur ses MDD et premiers prix, ainsi qu’une moindre activité promotionnelle.

Et puis, d’une manière plus générale, sans franchement le dire mais tout en le disant à demi-mots quand même, Casino fait remarque que Géant, après tout, ne représente que moins de 10% du chiffre désormais au global.

C’est que, en effet, Casino est un groupe de plus en plus internationalisé : 63% de ses ventes hors de France, désormais, au quatrième trimestre ! Et à l’international, pour le coup, tout va plutôt bien, merci : +8,5% en organique, à 8,1 milliards d’euros. En Amérique latine, le chiffre d’affaires progresse de 7,8% en organique, et de 15,9% en Asie.

Et puisque quatre trimestres font une année… En 2012, Casino affiche un chiffre d’affaires de 41,97 milliards d’euros, en hausse de 4% en organique. La France, avec ses 18,45 milliards d’euros (-0,8%), pèse encore 43% du total groupe.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations