Casino peut racheter Monoprix en 2012

|

Le renouvellement du partenariat entre Casino et les Galeries Lafayette, conclu autour de Monoprix en décembre 2008 pour trois ans, arrive à échéance. Casino va donc se trouver dans la position de prendre ou non le contrôle de Monoprix en 2012. Mais les affaires brésiliennes, avec la prise de contrôle de CBD, rythmeront surtout l’année de Casino.

monoprix nouveau logo

Le premier accord entre les groupes Casino et Galeries Lafayette au sujet du partage de Monoprix date de mai 2000. Plusieurs fois prolongé depuis, il l’a été la dernière fois en décembre 2008… pour trois années supplémentaires. Ce qui laisse sous-entendre que 2012, d’une manière ou d’une autre s’annonce comme une année majeure dans la poursuite, ou non, de ce partenariat. En effet, ainsi que le stipule le communiqué du 22 décembre 2008, «l’option d’achat dont dispose Casino sur 10% du capital de Monoprix et l’option de vente dont disposent les Galeries Lafayette sur 50% du capital de Monoprix ne seront désormais exerçables qu’à compter du 1er janvier 2012.»

 
Pour autant, rien ne semble à attendre avant le printemps prochain. Avec, dans le détail, la possibilité, par Casino, de lever la promesse de vente consentie par Galeries Lafayette, « portant sur 10% du capital de Monoprix ». Le groupe stéphanois porterait ainsi sa part dans le capital à 60%, contre 50% aujourd’hui, à « un prix par action égal à la valeur d’expertise, majorée d’une prime de 21% et divisée par le nombre d’actions Monoprix. » En clair, Casino pourra prendre le contrôle de Monoprix. Ce qui serait également le cas sin le groupe Galeries Lafayette, de son côté, actionne la promesse d’achat consentie par Casino : celle-ci porte sur la totalité des actions détenues par les Galeries au capital de Monoprix.
Reste que pour Casino, 2012 sera déjà chargée avec, au Brésil, la possibilité offerte, à la mi-année, de prendre le contrôle de CBD. Une opération majeure, dans un pays à fort développement. Mais coûteuse, aussi… De là à penser que mener ces deux opérations, brésilienne et française, de front s’avèrera délicat, il n’y a qu’un pas. D’aucuns évoquent ainsi un nouvel accord de prolongement du partenariat Casino/Galeries. Dans tous les cas, l’année 2012 s’annonce d’importance pour Casino : mine de rien, CBD pèse lourd avec ses près de 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Surtout si l’on considère que Casino, lui, en représente un tout petit moins de 43 milliards.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres