Casino sauvé par l’international

|

La France, talon d’Achille de Casino ? Oui, si l’on en croit les chiffres des ventes du quatrième trimestre, publiés hier par le groupe stéphanois. Hors essence, et à magasins comparables, toutes les enseignes, en cumul sur douze mois, font grise mine. La palme du recul revient à Leader Price, en chute libre de 9,1%. Les hypermarchés Géant Casino font à peine moins pire, à -6,3%, devant Casino Supermarchés (-3,5%), Monoprix (-1,7%) et ensuite Franprix, qui limite la casse à -0,5%. Heureusement, l’international sauve la mise. Si la France, en cumul sur les douze derniers mois, en organique, hors essence et effet calendaire, s’affiche ainsi à -2,1%, l’international, avec son +5,3%, permet de relever la tête. Ouf. Le groupe Casino peut donc annoncer une croissance globale de ses ventes de 0,4%, toujours en organique, hors essence et effet calendaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter