Casio vs Texas Instruments, la guerre des boutons

Les deux fabricants se livrent une bataille sur le dynamique marché des calculatrices scolaires, le seul segment en croissance en France, du fait surtout de la démographie. 

Beatles ou Rolling Stones ? Mac ou PC ? Il y a une autre opposition bien connue des ados : Casio ou Texas Instruments ? À l’entrée au collège, c’est en effet vers l’une de ces deux grandes marques que s’oriente leur choix. De cette décision initiale découlera leur appartenance à l’un des deux camps. Car les utilisateurs sont fidèles à leur marque de prédilection, ils ne veulent pas abandonner les habitudes prises sur leur calculette.

Comment attirer les collégiens ? Voilà l’enjeu des deux grands champions du secteur. Et pour cela, il faut draguer leurs professeurs. « C’est un marché dans lequel les profs de maths et de physique sont très prescripteurs, explique José Osorio, directeur commercial et marketing de Casio. C’est pour cela que nous leur fournissons les nouveautés et mettons à leur disposition des services, comme des formations ou du contenu pédagogique pour leur permettre de faire des exercices en cours. » Si la formation a reculé depuis que l’ex-ministre de ­l’Éducation Claude Allègre l’a interdite durant la semaine, elle reste un important relais d’influence pour l’américain Texas Instruments. Il offre chaque année plus de 4 500 heures de formation et travaille avec les éditeurs de manuels scolaires pour qu’ils intègrent le maniement de ses modèles dans les livres.

Une bataille qui tourne depuis quelque temps déjà en faveur de Casio. Sur les dix premiers mois de l’année, le japonais est crédité de 52% de part de marché en valeur, et de 42% en volume. Le bénéfice d’une politique de rationalisation des gammes, selon la marque. « Nous n’avons plus qu’un seul modèle pour le collège, la FX92, contre trois auparavant, précise José Osorio. Du coup, on n’a plus qu’une seule communication qui est plus efficace. »

 

Mini baby-boom

Et si la lutte est âpre entre les deux marques sur les modèles de calculatrices dits scolaires, c’est qu’il s’agit du seul segment en croissance en France. Sur un marché annuel de 70 millions d’euros, le scolaire pèse 54% des ventes et gagne encore 6% en 2014. Cela s’explique surtout par la démographie. Les enfants nés lors du « mini baby-boom » français du début des années 2000 arrivent au collège depuis quelques années, et la demande s’accroît mécaniquement. À l’inverse, les modèles professionnels pour la comptabilité et les petites calculatrices basiques sont en fort recul, de 8%. Les premières pâtissent de la crise et de la réduction des dépenses des PME. Les secondes de la concurrence des smartphones et de leur fonction de calculette intégrée.

Mais l’inspiration est à double sens. Les fabricants de calculatrices lorgnent, en effet, du côté du high-tech pour développer leurs modèles. Écrans tactiles et LCD, incrustations d’images, mémoire intégrée, simplification des commandes (comme la possibilité de déplacer des équations pour les transformer en courbe)… Les calculettes « new-gen » sont de petits ordinateurs de poche. Les plus malins des utilisateurs l’ont bien compris et programment même pour certains des jeux vidéo de plus en plus évolués. Alors calculatrice ou console de jeux ? 

Pour illustrer ses courbes
La TI-Nspire CX de Texas Instruments peut afficher des images sur son écran LCD, pour valoriser ses calculs grâce à ses 115 Mo.
Des airs de smartphone
Écran tactile et rotatif pour cette FX-CP400 de Casio. L’interface permet de glisser les équations dans la zone graphique pour les visualiser.
TVA de pros
Plus besoin d’ajouter ou de retrancher 20%. Avecla KS-1220TSG de Canon,  les formules complexes sont préenregistrées, comme le calcul de la TVA, qui a sa touche dédiée.

Pour les calculatrices scolaires, les professeurs de maths et de physique sont très prescripteurs. C’est pourquoi nous leur offrons les produits et les outils pédagogiques pour leurs cours. 

José Osorio, directeur commercial et marketing de Casio

 

Casio toujours leader

Avec 52% de part de marchéen valeur, le japonais dominele marché devant Texas Instruments et les MDD

Le scolaire tire le marché

Une croissance de 6% etun poids de 54% dans le chiffre d’affaires, les calculatrices scolaires sont le seul segment dynamique du secteur

Source : fabricants

 

64 M€ 

Le chiffre d’affaires des calculatrices en France sur les dix premiers mois de l’année

À + 1,3% en valeur entre janvier et octobre 2014, le marché recule cependant de 2% en volume à cause de la concurrence des smartphones

Source : fabricants

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2345

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message