Castorama à nouveau assigné à comparaître

|

L’enseigne est à nouveau appelée à la barre dans l’affaire de l’ouverture du dimanche, ce lundi 13 octobre au Tribunal de grande instance de Pontoise. Selon Castorama, deux motifs sont invoqués : la liquidation de nouvelles astreintes à hauteur de 2 M€ et la demande de fixation d’une nouvelle astreinte définitive et dissuasive d’un million d’euros par magasin et par dimanche. Dans un communiqué, l’enseigne dénonce une « pression de plus en plus forte pour obliger à ne pas ouvrir le dimanche, allant jusqu’à faire passer la fixation de l’astreinte de 50 000 € à 1 M€ ! ». Deux magasins (Eragny et Gonesse, dans le Val d’Oise) ont déjà été condamnés dans cette affaire, pendant qu'une proposition de loi est en attente d’adoption par l’Assemblée Nationale.

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter