Catherine Vautrin va être nommée présidente de la CEPC

|

Députée de la Marne, Catherine Vautrin devrait être nommée prochainement par décret ministériel présidente de la Commission d’examen des pratiques commerciales, en remplacement du député Jean-Paul Charié, décédé récemment. Catherine Vautrin a été secrétaire d’Etat aux personnes âgées du gouvernement Raffarin, puis ministre délégué à la cohésion sociale et à la parité du gouvernement Villepin. Elle avait été l’auteure de l’amendement qui permit, dans la LME, la nomination d’un député à la présidence de la CEPC, jusqu’alors réservée à un magistrat, ce qui avait permis à Jean-Paul Charié, rapporteur de la LME, d'accéder à cette présidence. Conseiller municipal d’opposition à Reims, Catherine Vautrin avait bataillé lors des dernières municipales pour la mairie de Reims face à un certain Renaud Dutreil, ministre du commerce et des PME, parachuté à l’époque par l’UMP dans la ville champenoise. Finalement, la ville avait été prise par la gauche. Agée de 49 ans, titulaire d’une maîtrise du droit des affaires, ex-directeur du marketing pour l’Europe d’un groupe pharmaceutique, Catherine Vautrin pourra se mouvoir, grâce à son parcours, avec aisance dans le dédale des relations commerciales complexes entre fournisseurs et distributeurs. Comme l’indique son agenda, elle vient de rencontrer la directrice générale de la DGCCRF, Nathalie Homobono, en charge de l’aspect répressif de l’application de la LME, quand la CEPC est censée donner des précisions sur la loi pour éviter d’en arriver à des assignations et des amendes lourdes pour les enseignes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres