CDAC : les autorisations de mètres carrés commerciaux en hausse de 5% en janvier 2017 [LSA Expert]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon le bilan mensuel de LSA Expert, les autorisations délivrées par les CDAC et CNAC (commissions, respectivement départementales et nationales, d'aménagement commercial) se sont accrues de 5% entre janvier 2016 et janvier 2017. Le secteur de l’équipement de la maison rafle le plus de voix avec un essor de 65% des surfaces autorisées. A l’inverse, ce premier mois de l’année n’a guère été "constructif" pour l’équipement de la personne en déclin de 56%. Tandis que le secteur alimentaire reflue également de 14% (par rapport à janvier de l’année précédente).

Avec 10 projets acceptés en commissions en janvier 2017 (dont 5 créations), Système U totalise plus de 17 000 m² autorisés. Soit 43% du total des surfaces mensuellement autorisées dans le secteur alimentaire (hypers, supers, hard-discount et drives).
Avec 10 projets acceptés en commissions en janvier 2017 (dont 5 créations), Système U totalise plus de 17 000 m² autorisés. Soit 43% du total des surfaces mensuellement autorisées dans le secteur alimentaire (hypers, supers, hard-discount et drives).

Les autorisations délivrées par les CDAC et CNAC (commissions, respectivement départementales et nationales, d'aménagement commercial) en janvier 2017 profitent d’abord et avant tout au secteur de l’équipement de la maison. Tandis qu’à l’opposé l’équipement de la personne accuse un déclin significatif par rapport à janvier 2016. Les hypers pèsent pour moitié des surfaces alimentaires autorisées. Avec Système U au premier rang des bénéficiaires. Le bricolage représente à lui seul plus de la moitié des autorisations en équipement de la maison. Et Leroy Merlin s’offre la part du roi. Le sport domine les autorisations en équipement de la personne avec les extensions ou transferts-extension d’Adidas, Intersport et Sport 2000. Détails des statistiques recueillies par LSA Expert.

Décrue des autorisations en équipement de la personne en janvier 2017

Si les autorisations de mètres carrés commerciaux n’évoluent que de 5% entre janvier 2016 et janvier 2017, c’est avant tout à cause de l’effondrement de 56% constaté dans le secteur de l’équipement de la personne. Les autorisations en surfaces alimentaires baissent également de 14%. Seul le secteur de l’équipement de la maison progresse de façon significative à + 65%. 

Hypers, la moitié des surfaces alimentaires autorisées

Les hypermarchés représentent à eux seuls 50% des surfaces autorisées (avec 10 projets acceptés dont 5 créations). Les supermarchés pèsent pour un quart environ (avec 11 projets dont une seule création). Les surfaces de hard discount constituent 21% des autorisations et les drives, 2,5%. Ces deux derniers secteurs sont ceux où la part des créations est proportionnellement la plus élevée (5 créations sur 6 projets acceptés).

Système U, champion des autorisations alimentaires

Avec 10 projets acceptés en commissions (dont 5 créations), Système U totalise plus de 17 000 m² autorisés. Lesdites créations alimentaires se font à Saujon (17), Malemort-sur-Corrèze (19), Estillac (47), Toul (54) et Guer (56).

Bricolage, plus de la moitié des autorisations en équipement de la maison

Le bricolage (56,5% des surfaces et 9 projets), les enseignes de matériaux (20%) et l’offre discount (12,6% pour 7 projets) constituent le trio de tête des secteurs autorisés en équipement de la maison. On remarquera la très faible part de l’électrodomestique réduite à un seul projet.

Leroy Merlin voit grand à Neuville-en-Ferrain

Un seul projet Leroy-Merlin fait plus, en surfaces, que 5 à enseigne Bricomarché ! Ce projet de transfert-extension concerne le magasin Leroy Merlin de Neuville-en-Ferrain (59). Un Bricomarché se crée à Ferrières (17). Et un Mr Bricolage à Villefranche-de-Lauragais (31).

Le sport domine les autorisations en équipement de la personne

On l’a vu, les autorisations de ce mois de janvier 2017 n’ont guère profité au secteur de l’équipement de la personne. Cinq extensions (ou transferts) de magasins de sport font à elles seules 60% desdites autorisations.

Le tiercé de tête des enseignes de sport

Suite logique du tableau précédent, Adidas, Intersport et Sport 2000 (parmi les enseignes connues) totalisent à elles trois 4 186 m², soit 60% des surfaces autorisées en équipement de la personne. Adidas s’étend sur les Champs-Elysées à Paris ; Intersport pousse les murs à Sisteron (04), à Loriol-sur-Drôme (26) et à Mayenne (53). Enfin Sport 2000 opère un transfert-extension à Champagnole (39). 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA