Marchés

Ce que compte faire Ferrero pour sauver les ventes de Kinder

|

Le groupe italien Ferrero a rappelé des produits Kinder pour des suspicions de salmonelle. Il devra oeuvrer rapidement pour retrouver la confiance des consommateurs à la veille de Pâques.

Ferrero et Kinder devront regagner la confiance des consommateurs.
Ferrero et Kinder devront regagner la confiance des consommateurs.© Ferrero

Les produits Kinder concernés, au 7 avril : 

  • Kinder Surprise 20g (par un, par trois, par quatre et par six) avec des dates de péremption comprises entre fin avrl 2022 et fin octobre 2022.
  • Kinder Schoko-Bons lait et white sachets de 125 g, 150g, 200g, 225g, 300g, 350g, 480g, 500g pour ceux au lait, sachets de 200g, 300g  pour les "white" avec des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août 2022.
  • Kinder Happy  Moments : 191g , 242g , 347g, 400g, avec une date de péremption au 21 août 2022. 
  • Kinder Mini Eggs 182 g, 320 g, avec des dates de péremption comprises entre le 20 avril 2020 et le 21 août 2022.
  • Kinder Mix : Panier 150gPeluche 133gSeau 198gLapin 193 g ,Voiture 125g lots avec une date de péremption au 21 août 2022. 

Les références sont à retrouver sur le site RappelConso

Comment le groupe italien Ferrero va-t-il gérer ce qui pourrait être une catastrophe en termes de ventes? Le rappel de produits Kinder pour suspicion de salmonelle est un coup dur à la veille de Pâques. Si aucun produit Kinder mis sur le marché français n'a été testé positif à la salmonelle et que le retrait à l'initiative de l'industriel a été décidé par précaution, celui-ci intervient juste après l’affaire des pizzas surgelées de la marque Buitoni, suspectées par les autorités sanitaires d’être à l’origine de contaminations gravissimes d’enfants à la bactérie Escherichia col. Le rappel de fromages de la marque Graindorge pour contamination à la Listeria a encore ajouté à la défiance des consommateurs. Or cette succession de cas intervient à la à une dizaine de jours des fêtes de Pâques qui constituent le plus important pic de saisonnalité des ventes annuelles de Kinder et Ferrero.

Restaurer la confiance

Outre le remboursement (sous forme de bons d’achat) des consommateurs concernés par le rappel des produits Ferrero, le manque à gagner pourrait être sévère pour l’industriel, leader sur les chocolats de Pâques avec environ 45% de part de marché. L’industriel attend, pour adresser les consommateurs, le retrait des points de vente européens de tous les produits concernés, soit 9 pays livrés par l’usine d’Arlon en Belgique. Il lui faudra alors restaurer la confiance de ses clients à travers des communications autour des dispositifs sanitaires renforcés dans ses usines. L’affaire fait actuellement l'objet d'une investigation en collaboration avec les autorités chargées de la sécurité alimentaire.Dans le cadre de ses dispositifs de contrôle, la présence de salmonelle avait été détectée le 15 décembre dernier sur le site d'Arlon en Belgique. Après enquête, l'origine avait été identifiée comme un filtre à la sortir des deux réservoirs de matières premières. Les matières et les produits finis avaient alors été bloqués et non livrés. À la suite de cet incident, Ferrero a pris des mesures comme le retrait du filtre, et a considérablement augmenté le niveau déjà élevé des contrôles sur les produits semi-finis et finis.

Les mesures mises en place

La marque a détaillé à LSA les dispositifs mis en place en France dans ses process de production et de stockage afin de "garantir la qualité des produits et la sécurité alimentaire des consommateurs". Elle explique notamment que "garant de la sécurité alimentaire, la rigueur dans la production se traduit par une attention toute particulière à la conservation et à la fraicheur du produit, subissant de nombreux contrôles au cours du cycle." Avant de détailler les mesures prises pendant le cycle de production, de stockage et, enfin, en magasins.

1/ Durant la production, Ferrero France indique opérer un strict contrôle de la qualité qui s'appuie sur : 

    • Un dispositif de sécurité alimentaire avec le plan HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) sur les usines contrôlant trois formes de risque : chimique (phyto, etc.) / biologique (bactéries, etc.) / physique (cailloux, sauf corps étrangers <3mm, à la pointe de la technologie à VE sur la détection des corps étrangers).
    • 3 catégories de contrôles : contrôles en amont de la production (partie ingrédients), avec autocontrôles, audit military standard - post production (sur produit fini de qualité perçue) 
    •  
    • 2/ Coté logistique et stockage, l'industriel précise qu'il applique :
  • Des mesures de stockage (amont et aval) allant au-delà des exigences du secteur :
  • Des règles de conservation des ingrédients et des emballages ainsi que des normes hygiéniques dans l’usine et l’entrepôt qui assurent la qualité des produits (ex : stockage entre 0° et 18° en fonction des ingrédients), assurées par des contrôles récurrents. 
  • L'usage de température dirigée pour maitriser les conditions de stockage (températures spécifiques pour les emballages, pour les matières premières, et pour les produits finis) 
  • Des règles d’hygiène plus stricte que chez les autres acteurs du secteur (plans de nettoyage, maîtrise des nuisibles)  
  • Un plan HACCP pour la maîtrise des points critiques (plan de sécurité alimentaire) dans les entrepôts (fuites d’eau, moisissures, etc.)
  • Un suivi de la fraicheur logistique en aval qui va au-delà des exigences (un produit qui a 6 mois de vie doit sortir en moins de 20 jours de chez Ferrero et garantir 4 mois de vie restante)  
  • Des tests sur une année pour vérifier la durabilité des produits dans le temps  
  • Une démarche fraicheur sur les points de vente : retrait des produits à date courte
  •  
  • 3/ Enfin en points de vente, Ferrero assure opérer :
    • Un suivi de la fraicheur logistique en aval qui va au-delà des exigences (un produit qui a 6 mois de vie doit sortir en moins de 20 jours de chez Ferrero et garantir 4 mois de vie restante)  
    • Tests sur une année pour vérifier la durabilité des produits dans le temps  
    • Démarche fraicheur sur les points de vente : retrait des produits à date courte 

 


 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter