Cédric Pantaléon, directeur du développement commercial chez Blédina

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

« La grande juniorisation pèse 42 M E »

LSA - Vous avez créé, en 2006, la marque les Petits Grands qui avait pour vocation de développer une offre dédiée aux 18 à 36 mois. Que représente ce marché aujourd'hui ?

Cédric Pantaléon - Ce segment que nous appelons la grande juniorisation pèse 42 millions d'euros. Dedans, nous regroupons entre autres notre marque Les Petits Grands, ou les assiettes Blédichef. Blédina s'attribue donc 94 % des ventes de ce marché en fort développement. Entre 2003 et 2007, les produits spécifiques aux grands bébés ont gagné 4 points de part d'estomac, pour atteindre 13 %.

LSA - Si 13 % seulement des grands bébés mangent des produits spécifiques, que consomment les autres ?

C. P - Le potentiel de développement de la grande juniorisation reste énorme : encore 73 % d'enfants de cette tranche d'âge consomment des aliments non spécifiques, c'est-à-dire conçus pour les adultes. Le premier d'entre eux étant le ravioli industriel ! Or, avant trois ans, les enfants ont des besoins très différents des adultes. Avec la relance de notre marque Les Petits Grands, nous comptons vraiment développer ce marché.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2084

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA