Centrakor fait son marché dans l'Est de la France

|

Centrakor rachète un réseau de 31 magasins, Vima, dans l'Est de la France. L'occasion de continuer une expansion en accéléré. Une cinquantaine d'ouvertures sont prévues en 2017.

A la fin de l'année, Centrakor devrait avoir 360 magasins.
A la fin de l'année, Centrakor devrait avoir 360 magasins.

La rédaction vous conseille

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Pendant que le secteur du textile enchaîne les plans sociaux, le bazar, lui se porte plutôt bien, très bien même. Regardez Centrakor : en 2016, son chiffre d'affaires a atteint 560 millions d'euros, soit une croissance de 24%, ramenée à 7%¨à périmètre constant. Il faut dire que chaque année, ce spécialiste de la maison, qui vend aussi bien de la décoration que de la mercerie, de la vaisselle, un peu de bricolage, ouvre bon an mal an une bonne trentaine de magasins. 

Un rachat à l'Est

2017 devrait lui permettre de faire un bond en avant. Le groupe basé à Toulouse vient en effet de conclure le rachat de 31 magasins Vima, enseigne de discount pour la maison et le jardin, implantée dans l'Est de la France. Dans un premier temps, 21 magasins passeront sous enseigne Centrakor, les dix autres restant entre les mains de son propriétaire jusqu'à la fin de l'année. Grâce à ce rachat, Centrakor met un pied dans une région où elle était quasi-absente. La croissance se poursuit puisque, depuis le début de l'année, l'enseigne a ouvert 15 magasins en France. D'ici fin 2017, le parc devrait atteindre 360 magasins. Peut-être plus si le groupe met la main sur quelques magasins Tati. Il vient en effet de faire une offre au groupe en difficulté.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message