Centre commercial : Les Galeries de Valence redonnent vie à l’ancien site Nouvelles Galeries

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Fermé depuis 14 ans, le bâtiment de style Arts Déco anciennement occupé par les Nouvelles Galeries rouvre vendredi 12 décembre 2014 sous bannière Galeries de Valence. Un ensemble entre "concept-store" et "grand magasin" rassemblant 250 marques de modes, dont la grand majorité inédite pour les Valentinois.

Les Galeries de Valence proposent 250 marques de mode. La longueur du bâtiment favorise une déambulation non cloisonnée enchainant divers espaces et autant d’univers marchands.
Les Galeries de Valence proposent 250 marques de mode. La longueur du bâtiment favorise une déambulation non cloisonnée enchainant divers espaces et autant d’univers marchands.

C’est un peu une histoire à la Belle-au-Bois-Dormant, pour qui veut voir la poésie d’une réhabilitation commerciale ! Il dormait en effet depuis 14 ans, l’ancien bâtiment des Nouvelles Galeries de Valence (Drôme). Et il renaît ce vendredi 12 décembre 2014, à 10h précises, dans un espace de vente inédit entre «concept-store» et «grand magasin» baptisé Galeries de Valence. Sur 5 000 m² au total (dont 2 000 m² d’espaces de vente), distribués entre un rez-de-chaussée et 3 étages, cet ensemble héberge quelque 250 marques de mode «à 360°» selon les termes des reconcepteurs.

L’initiative de Gilles Deves

L’autre originalité des Galeries de Valence est en effet son porteur de projet. Nulle grande ou petite foncière derrière cette réhabilitation, mais un homme d’affaires local. Déjà propriétaire de commerce valentinois, Gilles Deves a racheté le bâtiment en déshérence il y a quelques années. C’est aujourd’hui sa fille, Charlotte Deves qui est présidente de la structure portant les Galeries de Valence, au côté de Rudi Darragon, directeur général.

Une façade datant de 1922

Autres caractères uniques des Galeries de Valence : le cadre et le style. Élevé à la fin du 19ème siècle pour accueillir le Bazar de Valence, le bâtiment s’était vu doté d’une nouvelle façade en 1922 puis, après avoir été transformé en Nouvelles Galeries, avait fermé ses portes il y a 14 ans. Ce qui, du poutrage Eiffel riveté à l’escalier de marbre rose classé, en passant par le carrelage daté de 1908 et les éléments d’architecture Arts Déco, donne un cachet unique à cet écrin. C’est l’agence Carré Noir, en collaboration avec le bureau de conseil en stratégie et création mode Martine Leherpeur, qui ont conçu le nouveau lieu «en repensant les codes du marché traditionnel pour offrir à toute la région et plus particulièrement aux Valentinois un nouveau grand magasin emblématique, chic et effervescent ». En s’appuyant sur l’héritage transmis par le bâtiment historique, Carré Noir a notamment mis en place un mobilier inspiré des Arts Déco, dessinant un parcours client ponctué de surprises. La longueur du bâtiment favorise une déambulation non cloisonnée enchainant divers espaces et autant d’univers marchands.

Mode, resto, gym et "personal shopper" !

Après 4 ans de travaux, voici donc un vaste rez-de-chaussée rassemblant la parfumerie, la bijouterie, l’horlogerie, les offres chaussures, accessoires, et maroquinerie, ainsi qu’une parapharmacie. Un espace central « Place du Marché » dispose des jouets, chocolats, accessoires dans un esprit flânerie, tel un «bazar chic où trouver le petit cadeau, la surprise ». Le premier étage accueille la mode vestimentaire homme et femme, décline une autre « Place du Marché » et compte un pop-up store dont la proposition sera renouvelée chaque mois. Un restaurant à enseigne Ernest (500m²) avec terrasse au 2ième étage et une salle de fitness (500 m²) au 3ème complètent les Galeries de Valence. A l’instar des centres commerciaux de dernière génération, le concept propose aux clients de se faire conseiller et accompagner pendant leur shopping par un "personal shopper".

90% de marques localement inédites

Comme tout centre neuf, également, les Galeries de Valence promettent de l’inédit avec 90% de marques jusqu’alors inexistantes à Valence ! Dont Michael Kors, Tara Jarmon, le Mont-Saint-Michel, Tila March, Kway… Les jeunes créateurs sont représentés par la marque de lingerie Absolutley Pôm, les chaussures Avril Gau, les vêtements pour hommes Ami… Les Valentinois trouveront des «marques qui ne se trouvaient, au minimum, qu’à 2 heures de TGV » comme Forte Forte, Rue Blanche, Suzie Winckle. Sans compter l’apparition pour la saison Printemps Été 2015, de nouvelles griffes telles Officine Générale, Ralph Lauren, Denim pour l’homme. Ou les sacs Florian Denicourt «que l’on ne trouvait jusqu’à présent qu’à Paris, Londres, New York et Tokyo. »

Les photos

La façade des Galeries de Valence

Un merchandising favorisant la flânerie

Détail du carrelage datant des années 1900

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Divoux

01/03/2016 20h00 - Divoux

Qu'allez vous faire des habits ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA