Marchés

CEPL demande à Marionnaud de s’asseoir à la table des négociations

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Alors que la grève perdure dans l’entrepôt logistique de Courtaboeuf, la direction du prestataire logistique CEPL de la chaîne de parfumerie Marionnaud demande à son client de s’asseoir à la table des négociations et suit ainsi les revendications de ses employés. Depuis la perte de l’appel d’offre face à IDLogistics, et Marionnaud étant l’unique client du site, ce dernier est condamné à la fermeture en mai 2012.  

Hier, jeudi 22 décembre, la chaîne de parfumerie se disait « préoccupée par l’avenir des salariés de CEPL » en soulignant le fait qu’elle n’était pas l’employeur de ces salariés. Elle avait annoncé avoir incité les deux sous-traitants à dialoguer constructivement pour qu’ils soient en mesure de faire d’ici à fin janvier 2012, des propositions concrètes, « en adéquation avec les contraintes personnelles de chaque collaborateur ». IDLogistics ayant fait des propositions de reclassement mais sans prise en compte de l’ancienneté des salariés et sur un site que ceux-ci estiment non satisfaisant – éloignés de 70 km de leur domicile.

Mais les grévistes refusent que le dialogue ne se limite qu’aux deux sous-traitants, et demandent depuis le début du mouvement à Marionnaud – leur client – de se joindre aux négociations. Demande restée sans suite, sinon par l’incitation au dialogue entre les deux logisticiens. Une grande partie des salariés (40 sur 75) sont des anciens du géant de la parfumerie et ont été repris par CEPL en 2006 lors de l’externalisation de la logistique de la chaîne tout en gardant leur ancienneté et leurs avantages. Ils estiment donc garder un lien avec leur ancien employeur devenu leur client, et lui demandent de négocier avec eux.

Après huit jours de grève, la direction de CEPL « regrette profondément que Marionnaud ne donne pas suite à la demande des salariés d’organiser une réunion tripartite. » En la sollicitant publiquement, elle se place du côté de ses employés.

 

1 commentaire

pjpilou

07/01/2012 09h51 - pjpilou

Bonjour Des nouvelles de la situation: Les employés ont repris le travail une négociation entre cepl et les salariés et cepl a démarré sur le montant des indemnités de licenciements. En dépit du soutien des politiques rien ne bouge chez marionnaud. Les agents ont eut la surprise de recevoir un courrier du chef de cabinet de la présidence leur précisant qu'une attention particulière était portée à la situation. Dans ce courrier la présidence a saisie le ministre de l’économie pour faire avancer le dossier

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA