Céréales et éleveurs: la FNSEA promet des contrats pour lisser les prix

|

Céréaliers et éleveurs se sont engagés à mettre en place d'ici l'été des contrats pour atténuer la volatilité des prix des matières premières agricoles qui servent à l'alimentation animale, a annoncé ce mercredi Xavier Beulin, le président de la FNSEA.

Xavier Beulin (FNSEA)
Xavier Beulin (FNSEA)

Actuellement la hausse des cours mondiaux des céréales profite aux agriculteurs de grandes cultures. En revanche, elle pénalise les éleveurs qui en ont besoin pour l'alimentation animale, ces derniers ne pouvant répercuter la hausse des prix, maintien du pouvoir d'achat oblige. Pour tenter de résoudre cette équation, le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, avait appelé en janvier à un rapprochement des deux filières végétale et animale pour la mise au point de contrats destinés à se protéger contre les fluctuations du marché. « Depuis le mois de septembre, les partenaires travaillent aux outils d'une contractualisation entre les filières céréales-oléo-protéagineux et d'élevage qui permette d'atténuer les excès de la volatilité des prix pour les matières premières nécessaires à l'élevage, en particulier de porcs, de volailles et de bovins », a assuré le patron de la FNSEA, qui a aussi souligné que ce type de démarche ne pourrait aboutir que si la distribution participait au dispositif.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message