Marchés

CES 2015 de Las Vegas: la nouvelle bataille des marques de télé

|

Samsung, LG et les autres ont du souci à se faire. Le marché de la télévision voit les fabricants chinois Hisense et TCL prendre du poids année après année. Confirmation au CES de Las Vegas 2015. Par Stuart Wilson, envoyé spécial, Channel Emea

Un enjeu d’image. Au salon CES de Las Vegas, les grands fabricants de téléviseurs se livrent une bataille des marques. Qui aura le plus grand stand ? Qui attirera le plus de visiteurs ? Qui aura le plus de retombées presse ? Qui lancera le plus de nouveautés ?

Mais derrière le buzz, les stands tape-à-l’œil et la surenchère, il y a pour les grandes marques de vrais enjeux et défis à relever dans les années à venir. Car si les Coréens Samsung et LG restent les champions mondiaux des ventes de téléviseurs, ils subissent de plus en plus la pression des fabricants chinois bien décidés à grappiller des parts de marché. Des sociétés comme TCL et Hisense veulent casser le statu quo en imposant leurs marques et leurs produits aux tarifs très agressifs.

Le 4K en arbitre

Le fabricant Hisense a ainsi réalisé 16 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014 et est un des leaders du marché chinois de la télévision. Mais la société sait que pour continuer à croitre elle devra accroitre son réseau de distribution (qui reste pour l’heure très limité en France), améliorer son image de marque et lancer des produits innovants.

Certes la plupart de ces marques ne disposent pas des colossaux budgets marketing des leaders du secteur mais elles avancent pas à pas et prennent chaque année un peu de part de marché. Les leaders actuels doivent être plus attentifs que jamais pour défendre leurs positions.
LG, Sharp, Panasonic, TCL, Samsung et Hisense ont tous misé sur la technologie 4K (ou Ultra HD) au CES 2015 de Las Vegas. La technologie prend de l’ampleur et la plupart des consommateurs se préparent à faire l’acquisition d’un téléviseur Ultra Haute-Définition en 2015. A condition que les fabricants réussissent à démontrer le bénéfice consommateur à savoir une image beaucoup plus belle et détaillée.

Des technologies à montrer

Car les consommateurs ne comprennent pas toujours bien les spécificités techniques des produits lorsqu’il est question d’Ultra HD. Ils sont d’avantage enclin à aller en magasin pour voir les modèles et choisir celui qui est bien en vue, à un tarif attractif et si c’est une marque qu’ils connaissent.

Un grand modèle de téléviseur Ultra HD ne ressemble rien d’autre qu’à un autre modèle pour un œil distrait. Les grandes marques vont donc devoir travailler encore plus avec la distribution pour mettre en avant leurs produits et faire en sorte d’avoir un marketing plus fort que jamais. Samsung qui revendique 60% du marché de l’Ultra HD aux Etats-Unis a ainsi déployé 8000 corners de marque dans la distribution américaine.

 

Le Super Ultra HD de Samsung et son image "64 fois plus colorée"

Malgré des dernières années difficiles, la télévision reste le plus gros marché de l’électronique grand public et l’Ultra HD en est la locomotive. Les tailles d’écran vont augmenter, la résolution sera plus importante et les prix vont chuter. Ces tendances vont continuer et s’accentuer en 2015.

La télé va aussi devenir de plus en plus intelligente. En 2015, les fabricants vont encore améliorer l’interface à l’image de celles des smartphones et accroitre l’accès au contenu. Parallèlement, la télévision va de plus en plus entrer en relation avec les autres appareils connectables de la maison. Ce sont des tendances dont les distributeurs doivent tenir compte pour mettre en valeur ces fonctionnalités dans leurs points de vente.
Bref malgré les nouvelles technologies et nombreuses innovations du CES, la télé reste le produit majeur au CES de Las Vegas. Le secteur continue d’évoluer et le paysage actuel des marques n’est pas figé et les marques à forte croissance continueront de challenger des leaders moins dominateurs.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter