Ces 9 centres-villes à la vitalité commerciale exemplaire [Procos]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La deuxième édition du Palmarès Procos des centres-villes commerçants les plus dynamiques met à l’honneur les initiatives efficaces de Tours, le Havre et Pontarlier. Et souligne aussi la bonne gestion commerciale de Nantes et Strasbourg, parmi les grandes agglomérations, ainsi que de Reims, Orléans, Vendôme et les Sables d’Olonne.

Procos organisant son Palmarès en trois grandes catégories de villes, Tours est lauréate pour les grandes agglomérations (plus de 500 000 habitants et plus de 300 commerces dans l’hypercentre). L’année même de son accession au statut de ‘‘Tours Métropole’’, riche de plus de 900 commerces qui rayonne un bassin de consommation de plus de 600 000 habitants.
Procos organisant son Palmarès en trois grandes catégories de villes, Tours est lauréate pour les grandes agglomérations (plus de 500 000 habitants et plus de 300 commerces dans l’hypercentre). L’année même de son accession au statut de ‘‘Tours Métropole’’, riche de plus de 900 commerces qui rayonne un bassin de consommation de plus de 600 000 habitants.© Ville de Tours

Pour la deuxième année, Procos, la fédération du commerce spécialisé, met à l’honneur les centres-villes de France les plus dynamiques commercialement (hors Paris et la région parisienne). Ce Palmarès présente les facteurs favorables à la vitalité des cœurs marchands et les actions mises en œuvre par les villes pour leur dynamisation. Preuve du positivisme de la fédération qui explique que «si de nombreux centres-villes rencontrent des difficultés, en particulier dans les villes moyennes, des solutions n’en existent pas moins. Les villes figurant au Palmarès en sont la preuve ». Procos soutient ainsi les démarches engagées par le gouvernement en faveur des centres-villes. Notamment le plan Action coeur de ville et plaide même pour que le dispositif soit étendu à un plus grand nombre de villes. La fédération insiste "sur l’impérative nécessité d’accompagner les acteurs du commerce dans leur transformation d’une part, d’inventer et mettre en place localement un mode de management public-privé multidimensionnel (commerce, logement, transport, culture, …) sous l’impulsion des élus locaux, d’autre part". Si en 2017 la première édition du Palmarès avait permis d’identifier les meilleurs centres-villes marchands de France, celui de 2018 prime les centres-villes ayant enregistré les évolutions les plus favorables.

Trois catégories de villes, trois cités lauréates et six autres nommées

Selon la taille des villes, Procos organise son Palmarès en trois grandes catégories. Sur 24 grandes agglomérations (plus de 500 000 habitants et plus de 300 commerces dans l’hypercentre), la ville lauréate est Tours, les deux nommées sont Nantes et Strasbourg. Sur 62 grandes villes moyennes (entre 200 000 et 500 000 habitants, avec au moins 200 commerces en coeur de ville.) la ville lauréate est Le Havre, les deux nommées sont Reims et Orléans. Une première entrée dans le palmarès pour ces trois villes. Enfin sur 147 petites villes moyennes (moins de 200.000 habitants avec au moins 150 commerces.), la ville lauréate est Pontarlier, les deux nommées sont Les Sables d’Olonne et Vendôme.

Tours : un cœur de plus de 900 commerces

Tours est donc lauréate pour les grandes agglomérations, l’année même de son accession au statut de Métropole. Avec plus de 900 commerces contre (700 en moyenne dans les villes de cette catégorie) le cœur marchand de Tours rayonne sur un bassin de plus de 600 000 habitants. "Les enseignes Procos y réalisent de très bonnes performances. Le taux de vacance commerciale à 6,6 % reste inférieur à celui des villes comparables, soit 7,4 % en moyenne".

Nantes et Strasbourg : une vitalité confirmée

Déjà consacrées meilleurs centres-villes commerçants dans le Palmarès 2017, ces deux villes confirment leur vitalité commerciale et économique et s’inscrivent dans un cercle vertueux. Procos souligne que "la caractéristique commune aux centres-villes des grandes agglomérations nommées est la mise en place, dans la durée, d’une politique de la ville visant à renforcer des transports collectifs, à assurer l’équilibre entre accessibilité automobiles et piétons et à maintenir les administrations". Le centre-ville de Nantes demeure dynamique grâce à la présence d’une classe moyenne bien représentée en centre-ville, à la qualité des actions entreprises pour mettre en oeuvre un transport public efficace et une politique de maintien et d’attractivité d’enseignes majeures en centre-ville (Fnac, Galeries Lafayette). Tandis qu’à Strasbourg, depuis 2016, Dinh Van, IKKS, Nature & Découvertes, & Other Stories, Flying Tiger, Sostrene Grene, Au Vieux Campeur. … ont ouvert dans le cœur de ville qui compte déjà la majorité des enseignes présentes en France.

Le Havre : un retour sur investissement urbain

Dans la catégorie Grandes villes moyennes, Le Havre est lauréate. Cette ville a réalisé de lourds investissements : ouverture d’une bibliothèque, d’un Palais des Congrès, montée en puissance du MuMa (Musée d'art moderne André-Malraux) réaménagement de quais, réhabilitation de logements, le tramway…. Le tout accompagnés d’un dispositif spécifique pour le commerce : création d’un service dédié, recrutement d’un manager, protection des linéaires commerciaux, dispositif ‘‘antifriche’’, droit de préemption, création d’un observatoire du commerce. L’ensemble de ces mesures a permis une nette baisse de la vacance commerciale.

Reims et Orléans : des approches pragmatiques

Ces deux villes ont en commun avec le Havre "d’avoir réalisé un diagnostic global ayant permis l’élaboration d’une vision et d’un projet partagés, conditions d’une politique efficace et d’implication des acteurs". A Reims, le taux de vacance a diminué : - 0,1 % entre 2015 et 2017. Les chiffres d’affaires des enseignes n’ont que légèrement diminué, - 1 % / an. Et depuis 2016, Lacoste, Kiko, IKKS, Hilfiger, Etam, Café Coton, Côté Sushi, 231 East Street, ou encore Bijou Brigitte au seuil de l’Espace d’Erlon ont ouvert. Si à Orléans, le taux de vacance a légèrement évolué, + 0,8 % sur deux ans, il demeure à un niveau très faible, environ 7 %. Les chiffres d’affaires des enseignes sont en léger recul depuis 2013, - 0,22 % /an. Et depuis 2016, Balgestein, Big Fernand, Bang&Olufsen, Eden Park, Starbucks, Grand Optical, Paul, Sud Express, Superdry ou encore Un Jour Ailleurs ont ouvert un nouveau point de vente à Orléans.

Pontarlier : un centre relais proche de la Suisse

Dans la catégorie Petites villes moyennes, Pontarlier est lauréate. Avec un peu plus de 200 commerces, le cœur marchand de Pontarlier rayonne sur un bassin de 83 000 habitants et "constitue un centre relais avec des enseignes nationales telles que Jules, Bonobo, Camaïeu, Caroll ou Minelli… La proximité de la Suisse et les nombreux évènements organisés conjointement par la ville et l’association de commerçants, contribuent à l’attractivité". Si les Suisses se font rares dans le centre-ville, les travailleurs frontaliers ont un pouvoir d’achat important qui profite à toute l’économie locale.

Vendôme et les Sables d’Olonne : de vrais centres administratifs

Vendôme intègre le Palmarès de Procos. Alors que Les Sables d’Olonne déjà nommés en 2017 poursuivent leur progression. Ces villes ont en commun d’être des centres administratifs dans des territoires souvent ruraux. Leurs centres-villes accueillent des magasins de proximité et des marchés tout en conservant une offre shopping. "Le maintien de l’emploi, l’attractivité touristique, un prix de foncier abordable en centre-ville et le faible développement de la périphérie sont les atouts qui ont permis de maintenir ces centres-villes en bonne santé". Ceci dans la catégorie des villes moyennes particulièrement touchées par la dévitalisation avec 12 % de vacance commerciale en moyenne contre 11,1 %, moyenne des centres-villes en France. Si aux Sables d’Olonne le taux de vacance a légèrement progressé : + 1,5 % entre 2015 et 2017, les chiffres d’affaires des enseignes ont fortement progressé, + 4,3 % /an depuis 2013. Depuis 2016, Aigle, Caroll, Superdry et l’enseigne Caractère ont ouvert dans le centre-ville. A Vendôme, le taux de vacance est resté stable à un niveau inférieur à la moyenne nationale : 8 %. Les chiffres d’affaires des enseignes sont restés stables alors qu’ils ont diminué d’1 % en moyenne par an dans les autres centres-villes. Depuis 2016, Pimkie, Okaïdi et Audition Mutualiste ont ouvert un point de vente dans le centre-ville de Vendôme.

Arras, Limoges, Tarbes : des villes à bon potentiel

En plus des villes lauréates et nommées, Procos a souhaité souligner - bien qu’elles n’apparaissent pas encore dans le palmarès - les actions engagées par Arras, Limoges, Tarbes en faveur du commerce. Après avoir vu sa ville sur la carte Procos de la vacance en 2013, la municipalité d’Arras a lancé un grand plan de reconquête de son centre-ville. L’objectif : retrouver une dynamique démographique alors que la ville a perdu plus de 11 000 habitants depuis 1960, mais aussi une attractivité touristique, économique et commerciale. La ville accompagnée par le cabinet Bérénice s’est dotée d’une équipe de stratégie commerciale en 2016. A Limoges, une pépinière commerciale pour redonner de l’attractivité au centre-ville verra le jour en 2018. Concrètement une dizaine de locaux vacants seront affectés avec des baux précaires (un an sans propriété commerciale) à de jeunes créateurs de commerces qui désirent tester leur concept en limitant le risque d’un bail classique 3-6-9 pour lequel il faut parfois s’acquitter d’un montant de droit au bail important. Consciente des enjeux de centre-ville et du besoin d’organiser sa dynamisation, la ville de Tarbes, sous l’égide de son Maire Gérard Trémège (ancien Président de la CCI) a mis en place une structure de management de centre-ville.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA