Ces défis pour les entreprises digitales à l’horizon 2030

|

Le scientifique Joël de Rosnay a ouvert la nouvelle édition du iMedia Summit, qui se tient les 1er et 2 juin 2016 à Biarritz. Dans son discours, il analyse, non sans humour, les signaux faibles et les tendances structurantes à bien prendre en compte afin de réussir sa mutation digitale.

L'innovation digitale

Comment adapter son entreprise à l’horizon 2030 ? Pour l’ensemble des acteurs du commerce, deux challenges de poids s’imposent dans les années à venir: il faut repenser son entreprise pour l’orienter avant tout autour du client. Deuxième défi : insuffler du digital partout, tant dans son entreprise que dans sa relation client. Pour pointer les signaux faibles et orienter les évolutions indispensables à engager au sein des entreprises, le scientifique Joel de Rosnay - qui a notamment été chercheur au MIT, à l’Institut Pasteur et conseiller politique - a pris la parole ce mercredi 1er juin 2016 au iMedia Summit, à Biarritz. Récit de cette conférence matinée de traits d’esprit et d’humour.

Un environnement toujours plus connecté

Son discours débute par une métaphore filée propice au lieu, entre le digital et le surf: "Prenez des risques, corrigez en permanence vos déséquilibres, adaptez votre trajectoire […] surfez sur la vague du digital et enfin…amusez-vous". Si Joel de Rosnay séduit en quelques instants son public, il n’en oublie pas pour autant le fond. Il livre son analyse sur l’évolution à venir de notre environnement à l’horizon 2030. Parmi les tendances de fond repérées, les objets connectés sont les premiers cités: "Les smartphones vont, de plus en plus, devenir des télécommandes pour contrôler notre écosystème toujours plus connecté", avance-t-il. Il relève également l’avancée grandissante de la réalité augmentée et la réalité virtuelle… qui crée, in fine, un "homme augmenté" . "Nous avons désormais non plus cinq sens mais sept ou huit. Nous avons tous le sens de l’orientation grâce à la géolocalisation, nous avons aussi le don d’ubiquité avec les webcams et nous voyons plus que ce que nous ne pouvons percevoir à l'oeil nu grâce aux outils de réalité augmentée et virtuelle".

"De la société de l'information à la société de la recommandation"

C’est sur ce dernier point que le scientifique alerte son public. Demain, le client aura lui aussi évolué, il faut donc anticiper et comprendre ces changements pour ne pas rater la mutation de son entreprise. En ligne de mire, bien sûr, les fameux millenials, qu’il surnomme pour sa part les Ikwiwaiwin, abréviation de l’expression anglosaxone "I know what I want and I want it now" ("je sais ce que je veux et je le veux maintenant", NDLR). Les caractéristiques de cette cible ? Elle est pressée, exige du collaboratif, des services et des produits personnalisés. Elle s’informe et se renseigne par des semblables et des leaders d’opinions identifiés et partage à loisir ses opinions "En somme, résume Joel de Rosnay, nous passons de la société de l’information à la société de la recommandation".

Comment faire évoluer son entreprise au vu de ces bouleversements sociétaux ? Le scientifique s’appuie sur des entreprises de rupture pour livrer en filigrane des ingrédients dans lesquels puiser afin d’opérer avec succès sa mutation numérique. "Aujourd’hui, on voit émerger des acteurs qui deviennent de nouveaux intermédiaires incontournables uniquement grâce à des plates-formes et des algorithmes. Uber ne possède aucun véhicule, Facebook ne crée aucun contenu, Air BnB n’est propriétaire d’aucun immeuble", énumère-t-il. Ces mastodontes s’appuient en effet sur leurs internautes et sur une analyse fine de leurs datas pour délivrer un service à leur communauté.

Des entreprises en pleine mutation

Ces entreprises dites agiles impulsent également de nouveaux modes de management, autre clé de voute essentielle pour opérer sa mutation digitale. Joel de Rosnay pointe là encore des tendances qui s'accélèrent: le contrat de travail est remis en question, la proportion des travailleurs indépendants ne cesse de croitre, la poussée des coopératifs d’indépendants, les jeunes qui rêvent de start up et d’entrepreneuriat… Pour rester attractive, l’entreprise de demain devra donc faire évoluer son modèle. Cela passe, d’abord, par le recrutement de chief digital officer (CDO), poste clé pour impulser par le top management la mutation numérique de l’entreprise. Dans ce domaine, la distribution n’est pas en reste et recrute sur ces fonctions hautement stratégiques. Autre évolution à venir selon Joël de Rosnay, la féminisation des postes dans les plus hautes fonctions, et aux comités de direction.

Des managers porteurs d’une vision d’entreprise

Le rôle du manager devra lui aussi évoluer en profondeur. Ce responsable doit porter, selon le scientifique, la vision d’entreprise, entrainer ses équipes et les valoriser, en leur accordant notamment beaucoup de confiance. L’objectif : créer des conditions idéales –technique, financières etc. - pour favoriser l’intelligence collective. Tout un programme…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message