Ces inventions qui ont changé notre quotidien

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Du café du matin jusqu’à nos téléphones ou encore à l’irruption d’internet, c’est peu dire si, en vingt ans, notre monde a bien changé. Petit tour d’horizon de ces petites choses, et ces grandes, qui ont bouleversé nos journées.

Si IBM a sorti le premier smartphone en 1992, c’est Apple qui, avec l’iPhone en 2007, révolutionne le marché.
Si IBM a sorti le premier smartphone en 1992, c’est Apple qui, avec l’iPhone en 2007, révolutionne le marché.© DR

Ne pas écouter ses clients peut-être parfois une vertu. On dit bien « parfois », pas d’emballement excessif… Dans le sens où c’est évidemment le rôle d’un distributeur, et d’un fabricant, de ne pas être que dans le sens du vent, mais bien de savoir aussi s’engager dans des voies nouvelles. En clair : se donner la peine d’innover. C’est-à-dire de prendre un risque.

La stratégie de la couette

« Avoir une vision, et s’y tenir, même si ça fait peur », tranche Véronique Laury, directrice générale de King­fisher. Issue d’une famille polonaise par sa mère, elle avance pour exemple l’introduction, rapide, de l’usage de la couette en France. Anecdotique ? Surtout pas : « On touche là à quelque chose de profondément culturel. Enfant, de par les origines de ma mère, nous dormions déjà avec une couette. Cela ne cessait d’étonner mes amies quand elles venaient à la maison. Mais aujourd’hui, grâce à Ikea, qui y est beaucoup pour cela, qui dort autrement qu’avec une couette ? »

En réalité, sans remonter bien loin dans le temps, les exemples affluent de ces objets ou pratiques. Ils ont, mine de rien, changé nos journées. Ainsi, au sortir de la couette, rien de tel qu’un bon café. Et voilà Nestlé qui, avec Nespresso, a lui aussi révolutionné – l’usage n’est pas excessif – la manière de consommer du café. Créé en 1986, arrivé en France en 1991, Nespresso a, depuis, bien essaimé : le marché des dosettes dépasse aujourd’hui le milliard d’euros, pour un chiffre d’affaires total du café à 2,48 milliards d’euros en France.

Cela continue sur le trajet menant au travail, pour ceux qui s’y rendent en voiture, mais prend vraiment son plein effet sur de plus grands trajets, moins habituels. Exit les cartes Michelin par la grâce du GPS. D’inspiration militaire, dès les années 70, ce système de navigation par satellite s’ouvre au grand public à la fin des années 90, poussé par TomTom. Un luxe, à l’époque, aujourd’hui intégré d’office sur n’importe quel smartphone via moult applications dédiées (telle ViaMichelin d’ailleurs…).

« Homo communicans »

Et qui dit smartphone, dit iPhone. Apple l’a présenté en 2007, et ses multiples versions – on en est à l’iPhone 6S – se sont vendues à plus de 700 millions d’exemplaires depuis. Et comment ne pas aussi citer IBM, le vrai créateur du smartphone, dès 1992 ? Comment, surtout, ne pas élargir à internet ?

Car enfin, nous voilà maintenant arrivés au bureau et, pour beaucoup, le premier geste est celui d’allumer son ordinateur, indispensable à une bonne journée de labeur. Apple, encore une fois, est pour beaucoup dans la démocratisation de cet outil, mais cela a trente ans, déjà. D’usage plus récent, en revanche : les courriels. Quelque 144 milliards sont échangés chaque jour dans le monde. Certes, les deux tiers sont des spams, mais il n’empêche, cela donne une mesure du poids pris par le Net.

Le premier site web, lui, ne date que de 1993. Il y a à peine plus de vingt ans. On en compte plus d’un milliard aujourd’hui. Pour s’y retrouver : Google. Cette autre invention géniale n’indexe pas moins de 30 000 milliards de pages, et ses « robots » traitent environ 3,3 milliards de requêtes par jour. Une manne considérable qu’un Amazon a bien repérée en 1995. Le géant pèse ainsi 89 milliards de dollars en 2014 à l’échelle mondiale, quand, dans l’Hexagone, le poids de l’e-commerce s’affichait à 56,8 milliards d’euros l’année dernière, selon la Fevad. Tout, désormais, se vend on line.

Et cela oblige les distributeurs « historiques » à changer. D’où le drive, par exemple, développé en France depuis quinze ans : près de 4 000 sites opérationnels à ce jour et, selon Harris Interactive, 36% des Français ayant déjà effectué au moins un achat via ce circuit. En sortant du bureau, notamment, avant d’enfin rentrer à la maison. Maison qui, elle aussi, accueille, depuis 1994, la télévision par satellite, tout juste un an après le DVD. Un support lui-même déjà obsolète avec l’arrivée du streaming ou de la VOD. L’écran est désormais omniprésent et connecté, un peu à l’image du consommateur, qui, après une bien longue journée, se détend sur sa console, programme sa cafetière via son smartphone sur lequel il envoie un dernier SMS, un de plus parmi les quelque 51,7 milliards échangés, rien qu’en France, au premier semestre 2015. 

La folle journée d’un consommateur ordinaire

01:30

ron… zzz…ron… 

Dans le sillage d’Ikea, arrivée en France en 1981, les Français adoptent massivement la couette à la place du bon vieux lit bordé à partir des années 90.

07:00

Un café et zou !

Créée en 1986, Nespresso invente l’expresso en mode do-it-yourself. Elle arrive en France en 1991. Nespresso, en 2014, a écoulé 9 milliards de dosettes.

08:30

Éviter les bouchons

Né en 2008 et adopté par plus de 70 millions d’utilisateurs dans le monde, Waze succède aux pionniers du GPS, comme le célèbre TomTom, sorti en 1996. 

10:00

Web, ouvre-toi

Apparu en 1993, Google compte 3,3 milliards de requêtes/jour et 30 000 milliards de pages indexées. Il symbolise bien la révolution du web dans nos vies.

12:30

Manger sur le pouce

Lancée par Sodebo en 2009, la Pastabox s’écoule à 10 millions d’unités en un an. Un succès lié à la vogue du snacking, dont le marché pesait plus de 46 Mrds € en 2014.

14:00

« T’es où ? »

Si IBM a sorti le premier smartphone en 1992, c’est Apple qui, avec l’iPhone en 2007, révolutionne le marché. En 2015, plus de 10 millions d’iPhone 6 et 6S ont été vendus en un week-end.

16:00

Faire son shopping

Derrière l’arbre Amazon, créé en 1995, la forêt de l’e-commerce. Soit 56,8 Mrds€, rien qu’en France, en 2014. Rapide, international et toujours ouvert: telles sont les clés du succès.

17:00

Musique

Après les CD des années 80, le MP3, avec l’iPod, en 2001, et, entre 2006 et 2007, le streaming, comme Deezer, bouleversent à nouveau la musique (et le visionnage de films).

18:00

Au diable la lecture

Nintendo, en 1991, écoule 1,4 million de Game Boy. Le début de l’ère « gaming », portée depuis par la PlayStation et ses consoeurs, soit 2,65 millions d’unités vendues en France en 2014.

19:30

Bien s’hydrater

Glissant vers une consommation plus festive, le marché des alcools laisse une large place aux cocktails. Désormais, après le mojito, la dernière tendance est au spritz.

20:00

Un sushi et au lit

Hier, la bonne vieille pizzeria était bien seule pour permettre de manger le pouce. Depuis, les traiteurs et les sushis sont passés par là pour varier les plaisirs gustatifs.

22:00

« Téléphone, fais le café ! »

Utiliser son smartphone comme réveil, soit, mais comme cafetière? Presque, avec l’appli Réveil Café de Tefal qui permet de programmer sa machine connectée.

 

« Créer de nouveaux segments de marché, comme Ikea a pu le faire en contribuant à introduire l’usage de la couette en France, nécessite d’avoir une vision, et de s’y tenir, même si ça fait peur. C’est pourtant nécessaire pour qui veut faire la différence. »

Véronique Laury, DG de Kingfisher

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2389

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA