CESSION : LA VENTE DE FINDUS FRANCE EST RETARDÉE

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Matthieu Lambeaux
Matthieu Lambeaux© DR

Le cas Findus est un sujet à rebondissements. La vente de la branche Europe du Sud, dont fait partie la France, devait en principe se conclure d'ici à fin 2011. Elle n'est plus d'actualité. Le 8 décembre, la direction du groupe de surgelés Findus a annoncé, via une lettre de son actionnaire Lion Capital, que le processus de vente était retardé et que l'ensemble des travaux préparatoires étaient arrêtés. Néanmoins, « Lion Capital est toujours pressé de vendre Findus, confie Laurent Prévot, délégué syndical CFTC. Si les résultats de la France sont positifs, ceux des autres pays ne sont pas au rendez-vous et plombent les résultats du groupe ». Lion Capital et la direction n'ont fait aucun commentaire. Les représentants syndicaux n'ont pas obtenu de réponse quant à l'intérêt du fonds Permira pour Findus France. Selon Laurent Prévot, cette déclaration viserait à « calmer les troupes » et à freiner les actions menées par les salariés du site. Mais « on peut aussi envisager un manque d'accord avec Permira sur le montant de l'acquisition », ajoute-t-il. Et, selon lui, ce ralentissement pourrait permettre à de nouveaux acquéreurs de se manifester.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2209

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA