Charal appelle l'Etat à la rescousse

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Charal en a appelé à l'Etat pour qu'il fasse lever le blocus de son abattoir de Cholet (Maine-et-Loire), bloqué par une trentaine d'agriculteurs affiliés à la Confédération paysanne depuis dimanche. Ces derniers réclament une hausse des prix payés aux producteurs et dénonçent le "simulacre" d'accord conclu le 10 novembre dernier. Cet accord, signé par la FNSEA, prévoyait une hausse de 2 à 5 centimes d'euros le kilo de viande. La Confédération paysanne réclame, elle, 60 centimes de hausse au kilo et la tenue d'une nouvelle table ronde. Elle a d'ailleurs levé l'embargo cet après-midi, après avoir reçu l'assurance d'un rendez-vous au cabinet du Ministère de l'Agriculture.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA