Marchés

Charal mise sur le fait-maison et les jeunes consommateurs

|

Si le marché des produits surgelés à base de viande, dont les plats cuisinés, a été malmené par le scandale du horsegate, Charal et son activité principale de viande hachée surgelée ont été épargnés.

En effet, le segment des viandes hachées enregistre une croissance valeur de 9 % mais baisse de 2 % en volume (cumul courant P5 2013, IRI), en raison d’une baisse de la pression promotionnelle et d’une hausse des prix. « En hyper par exemple, les ventes sous promotion ont baissé de 36 % », indique Stéphanie Bérard-Gest, directrice marketing chez Charal. Sur les burgers, si le marché est orienté à la baisse en volume (-5 %), la marque n’est pas inquiète. « Certains consommateurs préfèrent le brut à l’élaboré et font attention à leur budget », ajoute-elle.

Des investissements industriels

Ainsi, la marque innove à la rentrée de septembre avec deux produits afin de répondre aux attentes des shoppers. 80 % des consommateurs de steaks hachés surgelés confectionnent des burgers maison. Dans ce cadre, Charal arrive avec « l’instant burger », un steak haché surgelé rond, inédit, idéal pour la fabrication de burger. Cette innovation a nécessité un investissement industriel pour la marque sur la ligne de production et le conditionnement. Le produit sera vendu en x8 à un prix accessible (PVI 5,90 euros). Par ailleurs, pour continuer à développer l’offre de snacking surgelé et séduire une cible de moins de 35 ans, Charal arrive avec un sandwich chaud, à l’image d’un panini (steak haché, sauce tomate et mozzarella).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter