[Edito] Magasins: "Chauffage non compris"

Partager
[Edito] Magasins:

Et si, l’hiver prochain, les distributeurs demandaient à leurs clients de venir bien couverts ? La remarque n’est pas aussi saugrenue qu’il n’y paraît. Pour un commerce alimentaire, la facture énergétique (principalement de l’électricité) représente en effet 30 % du résultat net (contre moins de 10 % en non-alimentaire). Soit une facture annuelle de 500 000 euros pour un hyper. Mais ça, c’était vrai il y a quelques mois ! Car aujourd’hui, en France, le coût de l’électricité est passé de 42 à 300 € le mégawattheure.

Concrètement, les contrats d’électricité sont signés sur plusieurs années. Ce qui a permis de limiter la casse en 2022 à ceux qui avaient eu le nez fin ou de la chance en 2021. Mais pour 2023, beaucoup annoncent une véritable catastrophe. Le prix de l’électricité pourrait en effet bondir de 200 %, prévient Perifem, la fédération technique du commerce. Donc, sans rien faire, un distributeur alimentaire risquerait de perdre la quasi-totalité de son résultat net. Un véritable coup de froid sur les comptes d’exploitation…

Pour éviter un tel scénario, il existe, toujours selon Perifem, plusieurs solutions. La première est politique. Pour commencer, il faut combattre une idée reçue. Emmanuel Macron a bel et bien bloqué les prix du gaz depuis le 1er novembre 2021 et plafonné la hausse du prix de l’électricité à 4 % depuis le 1er février 2022… mais uniquement pour les particuliers et les petites entreprises. Le commerce n’est pas concerné. Une solution consiste donc à exiger du gouvernement un rehaussement du montant de l’Arenh (accès régulé à l’énergie nucléaire historique) à 150 Twh, un dispositif qui permet de profiter d’une quote-part d’électricité à prix « réduit ». Le tarif dit Arenh étant de 42 €/Mwh, cela aiderait à amortir le choc. Cependant, aucun ministre ne semble vouloir s’engager dans cette voie, probablement par crainte d’un veto européen. C’est l’un des paradoxes de la France : notre énergie électrique, majoritairement ­nucléaire, est la plus décarbonée d’Europe mais elle ne profite pas suffisamment aux Français.

La seconde solution est technique. Il s’agit de produire une partie de son électricité grâce au photo­voltaïque. Ce qui a l’avantage de garantir un prix sur la durée. Mais cela prend un peu de temps et ­demande des investissements (en moyenne 1 million d’euros pour un hypermarché).

Alors, concrètement, que peut-il se passer ? Bien évidemment, les hypermarchés ne toucheront pas aux meubles sous températures dirigées ou contrôlées, ni aux chambres froides. Autant d’équipements très énergivores. C’est du côté du chauffage et de la climatisation que des questions pourraient se poser. L’issue de la guerre en Ukraine étant inconnue, la probabilité qu’il manque du gaz cet hiver est réelle. Résultat : soit la facture énergétique explose, soit les « robinets » seront coupés. Même si on peut imaginer que le chauffage en journée pourrait être autorisé, le prix du gaz, comme de l’électricité, restera très dissuasif.

Ainsi, dans tous les scénarios, les distributeurs – au moins alimentaires – auront tout intérêt à changer les habitudes s’ils ne veulent pas ajouter un autre argument à l’inflation du prix des pâtes ou de l’huile. Ou alors, demain, un commerce devra peut-être afficher à l’entrée de son magasin : « chauffage non compris »…

ypuget@lsa.fr @pugetyves

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

RAPID COUTURE

RAPID COUTURE

Réparez, Ajustez, Transformez

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS