Chefcuisine.com, pionnier du marché de la gastronomie à domicile

|

Avec le savoir-faire de la chef étoilée Anne-Sophie Pic, la start-up Nutresia veut conquérir le marché de la gastronomie à domicile. Ce lancement fera-t-il date ? Une chose est sûre, ses fondateurs savent de quoi ils parlent.

Le cuiseur se décline en trois couleurs et permet une juste remise en température des différents sachets qui composentles plats commandés.
Le cuiseur se décline en trois couleurs et permet une juste remise en température des différents sachets qui composentles plats commandés.© photos dr

«Crème de châtaignes aux épices douces », « filets de soles roulés », « endives caramélisées »… Et non, ce n’est pas là le menu d’un célèbre restaurant, mais celui du site chefcuisine.com, lancé le 29 octobre. Plus qu’un site, il s’agit d’un concept de gastronomie à la maison qui pourrait bien faire parler de lui. Le projet est, il est vrai, ambitieux : 23 M€ d’investissement, quatre ans de développement, 4 M€ de campagne publicitaire qui doit bientôt démarrer en France.

« La Nespresso des plats cuisinés »

Aux commandes, Jonathan Pennella, directeur de Nutresia SA, une start-up établie en Suisse. Après avoir passé vingt ans dans l’industrie alimentaire et notamment participé au lancement de Nespresso et de Special T, Jonathan Pennella a quitté Nestlé en 2011. Sa rencontre avec Anne-Sophie Pic, chef trois étoiles, élue meilleure chef du monde en 2011, est déterminante dans sa ­volonté de lancer « la Nespresso des plats cuisinés », reconnaît-il le plus simplement du monde. Le principe ? Un site web permet de commander son menu en ligne, soit une carte de 30 plats renouvelés selon les saisons, et une machine.

« What else ? » : 199 €, soit un ticket d’entrée élevé correspondant à l’achat de l’appareil, un cuiseur basé sur la technologie vapeur et bain-marie équipé de différents compartiments permettant de remettre en une seule fois à la juste température les différents composants du plat commandé. Pour cela, chaque sachet est équipé d’une puce RFID. Le cuiseur fabriqué en Chine, mais dont l’ingénierie a été développée en Italie et à l’île de Man, permet au cuiseur de reconnaître automatiquement les ingrédients. L’offre s’articule autour de trois gammes pour une fourchette de prix oscillant de 5 € à 16 €. Un menu complet pour deux à trois person­nes est accessible à partir de 60 €.

Bientôt une boutique ?

Du haut de gamme qui repose sur le savoir-faire d’Anne-Sophie Pic, mais aussi sur une sélection rigoureuse d’ingrédients. 150 producteurs exclusifs ont été sélectionnés. Les plats sont produits dans une ligne de l’usine Espri Restauration de LDC, implantée à Roézé-sur-Sarthe. De là, ils sont acheminés vers le centre logisti­que de Thiais où cinq canaux de distri­bution (camions réfrigérés, Chronopost…) en permettent l’expédition. Misant uniquement sur l’e-commerce, une bouti­que pourrait toutefois voir le jour d’ici à un an, laisse entendre Jonathan Pennella.

Le contexte

  • L’offre : des plats concoctés par la chef Anne-Sophie Pic : trois gammes sont renouvelées en fonction des produits de saison.
  • L’équipement : un cuiseur vapeur et bain-marie pour remettre en température les différents sachets, équipés chacun d’une puce RFID.
  • La distribution : un site de vente en ligne chefcuisine.com
  • L’investissement : 23 M €
  • Son prix : de 5 à 16 € pour les plats et 199 € pour l’appareil.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2387

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message