Chez Virgin, les discussions autour du plan social se poursuivent

|
Virgin Megastore-Paris

 Lors d’un comité d’entreprise qui s’est tenu aujourd’hui, des précisions ont été apportées sur le contenu du plan de sauvegarde de l’emploi concernant les 1300 salariés du groupe. Le budget a été multiplié par deux, passant de 2,5 à 5 millions d’euros, dont 4 issus de la trésorerie et 1 million financé par l’actionnaire Butler Capital Partners. U

ne cellule de reclassement va être mise en place et la direction de l’enseigne de produits culturels va organiser une plateforme Internet qui recevra toutes les offres d’emploi dans le domaine de la distribution de produits culturels, émanant de ses concurrents et des grands distributeurs alimentaires. Les quatre principaux concurrents de VIRGIN STORES ont déjà donné leur accord de principe, de même qu’Intermarché, Carrefour, Le Printemps et Système U. Un comité d’entreprise extraordinaire se tiendra le 22 mai prochain pour poursuivre les discussions sur le PSE et pour examiner les offres définitives, dont la date limite de dépôt auprès de l’administrateur judiciaire a été fixée au 17 mai à midi.

Une audience se tiendra devant le tribunal de commerce de Paris le 23 mai, à l’issue de laquelle le tribunal disposera de trois options : accepter une ou plusieurs des offres et établir un plan de cession, accorder un délai supplémentaire en vue d’un réexamen des offres  ou, le pire scénario, refuser les offres et prononcer la liquidation judiciaire immédiate.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter