Chiffre d'affaires du commerce de détail : Plafonnement de l'activité à l'horizon

C'était inévitable : la consommation des ménages en produits manufacturés s'est repliée en mars, avec une baisse des dépenses de 0,7% sur un mois. Cette contraction constitue naturellement une correction après le chiffre quelque peu flatteur de février, en outre biaisé par le calendrier des soldes. Quant à la hausse de l'alimentaire, elle traduit uniquement les tensions à la hausse sur les prix. Cela confirme que le commerce coince toujours et qu'aucune amélioration sérieuse ne se profile. Et tout porte à croire que le deuxième trimestre sera nettement moins favorable que le premier. Le chômage reste à un niveau élevé, l'inflation grignote le pouvoir d'achat et le moral des ménages demeure profondément dégradé. Dans ces conditions, l'hypothèse d'une contraction de la consommation entre avril et juin est tout à fait plausible.

 

Indices de chiffre d’affaires, en valeur, du commerce de détail alimentaire, non alimentaire, et de l’ensemble, d’avril 2010 à mars 2011 et prévisions à partir de mars à juin 2011 (indice 100 en 2005, moyenne mobile sur trois mois) :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2185

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous