Chiffre d'affaires tous produits : Baisse de régime en mai

|
Évolution (%) du chiffre d'affaires, en hypers et supermarchés, tous produits et alimentaire, hors carburants, par format, sur quatre semaines arrêtées au 22 mai 2011 vs période identique en 2010
Évolution (%) du chiffre d'affaires, en hypers et supermarchés, tous produits et alimentaire, hors carburants, par format, sur quatre semaines arrêtées au 22 mai 2011 vs période identique en 2010© Source : Nielsen

Définition des formats

  • Supermarchés  -        De 400 à 1 200 m²
  • Supermarchés +        De 1 200 à 2 500 m²
  • Hypermarchés  -        De 2 500 à 6 500 m²
  • Hypermarchés +        Plus de 6 500 m²

Après le bond du mois d'avril, durant lequel le chiffre d'affaires tous produits des hypers et des supermarchés avait progressé de 3,4% par rapport à avril 2010, la croissance de l'activité est revenue dans ses basses eaux en mai. À + 1,3%, la progression sur un an se situe en effet au même niveau qu'en janvier dernier, et 0,4 point en dessous de février et mars. Une fois n'est pas coutume, l'alimentaire est à la remorque du non-alimentaire, mais ce n'est vrai qu'en supermarchés. En mai, l'alimentaire est resté la locomotive des hypermarchés. Tous circuits confondus, le début 2011 (- 2% en cumul à date) reste meilleur que le cumul annuel mobile (+ 1,7%).

 

  • Évolution (%) du chiffre d’affaires, en hypers et supermarchés, tous produits et alimentaire, hors carburants, par format, CAM au 22 mai 2011 vs période identique en 2010        Source : Nielsen

 

  • Évolution (%) du chiffre d’affaires, en hypers et supermarchés, tous produits et alimentaire, hors carburants, par format, sur quatre semaines arrêtées au 22 mai 2011 vs période identique en 2010          Source: Nielsen

%%HORSTEXTE:1%

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2187

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous