Christian Duvillet, président de Coop Alsace : Un banquier pour restaurer la confiance

|

Endettement, dialogue social, « proximité »... Les douze travaux de Christian Duvillet.

L220607901_1Z.jpg
L220607901_1Z.jpg© DR

C'est un « pur » banquier qui a été élu à l'unanimité président de Coop Alsace, après la démission surprise du contesté Bruno Vincent-Genod. Un profil qui traduit la préoccupation immédiate de la « Coopé » : lourdement endettée après trois exercices déficitaires, elle doit rassurer les milieux bancaires et le partenaire Leclerc, qui affilie la plupart des six hypers et des vingt-six supermarchés, en dévoilant une stratégie de relance.

Christian Duvillet, 63 ans, a passé une grande partie de sa carrière au Crédit agricole, où il a notamment été directeur général de la caisse régionale d'Aquitaine. Directeur général national de la banque LCL de 2005 à 2010, cet Alsacien d'adoption a pris sa retraite du Crédit agricole et de LCL le 1er janvier 2011. Il est parallèlement administrateur dans plusieurs sociétés, dont Coop Alsace.

En interne, ce père de deux enfants va s'atteler à restaurer un dialogue social rompu ces derniers mois et travailler à la viabilité financière du plan de redressement, qui doit trancher sur l'avenir de la proximité, maillon faible du groupe. Il doit également choisir un directeur général, en charge plus particulièrement du management des magasins.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2206

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message