Christian Millet, secrétaire général du Syndicat des Fabricants Industriels des Glaces : « Rassembler toutes les entreprises du secteur des surgelés »

|
CHRISTIAN MILLET
CHRISTIAN MILLET© DR

LSA - Vous fusionnez, au 1er janvier 2013, pour créer Les Entreprises de glaces et de surgelés. Pourquoi ce rapprochement ?

Christian Millet - Nos deux syndicats, le Syndicat national des fabricants de produits surgelés (SNFPS) et le Syndicat des fabricants industriels de glaces, sorbets et crèmes glacées (SFIG), sont regroupés derrière la bannière du grand froid (- 18 °C). Nous travaillons depuis la naissance des deux organisations sur un univers similaire avec, quelques fois, des industriels et des fabricants présents dans nos deux syndicats, comme la pâtisserie surgelée. Il est nécessaire de se regrouper pour davantage de simplification, surtout dans le contexte de crise économique actuel.

 

LSA - Quels vont être les nouveaux défis des Entreprises de glaces et de surgelés ?

C. M - Cette nouvelle entité représentera 43 entreprises, de la PME à la multinationale. Cette concentration nous donnera ainsi plus de poids et de puissance pour défendre les intérêts des entreprises du secteur, quelle que soit leur taille. Ainsi, notre objectif est de rassembler toutes les entreprises du secteur qui ont pour clients la GMS, la restauration et les B to B.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2255

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous