Tout le dossier Tout le dossier

Christophe Arnoult (Asmodee) : "Nous décalons la sortie d'un quart de nos nouveaux jeux"

Alors que le jeu de société fait partie des rares best-sellers actuels du non-alimentaire, Christophe Arnoult, directeur général d'Asmodee France, revient sur la situation du géant français du jeu, contraint de s'adapter à la nouvelle donne créée par la pandémie de coronavirus.

Partager
Christophe Arnoult (Asmodee) :
Christophe Arnoult, directeur général d'Asmodee France, explique comment l'éditeur de jeux de société et de cartes - les fameuses cartes Pokémon notamment - s'est organisé pour s'adapter à la crise du coronavirus.

L’éditeur et distributeur français de jeux de société et cartes (Pokémon notamment), touché par la fermeture des commerces spécialistes, a réussi à sauvegarder une petite partie de son activité normale et a revu son organisation pour tenir durant cette période de confinement et préparer la reprise.

Entre dialogue avec ses partenaires et report de lancements de nouveautés, Christophe Arnoult, directeur général d’Asmodee France, explique comment le groupe s’est adapté à cette situation de crise.

LSA – Comment Asmodee s’est-il organisé depuis le début de la crise ?

Christophe Arnoult – Dès que nous avons appris la fermeture des écoles, nous avons commencé à mettre en place le télétravail et instaurer des mesures de sécurité pour nos salariés. Mais l’ampleur de la crise nous a pris de court. Comme lorsque l'on encaisse un uppercut, il a ensuite fallu passer au constat : vérifier ce qui était cassé et les activités qui pouvaient fonctionner.

Nous avons réduit notre activité logistique à cause de la fermeture de certains magasins non-alimentaires comme les spécialistes du jeu. Asmodee travaille ainsi avec plus de 800 boutiques indépendantes de jeux de société qui constituent ce que nous appelons notre marché « core ».

Il reste les grandes surfaces alimentaires et l’e-commerce qui nous permettent de réaliser entre 25 et 30% de notre chiffre d’affaires habituel. C’est mieux que rien car, au moins, ce n’est pas zéro... et cela permet à un quart de notre équipe logistique de fonctionner.

LSA – Avez-vous recouru au chômage partiel ?

C. A. - Sur nos 290 salariés en France, beaucoup sont en télétravail, notamment les studios de développement de nos jeux mais aussi au siège. Moins de 25% de nos salariés sont en chômage partiel, notamment dans la logistique et l’événementiel suite aux annulations de festivals de jeux et événements estivaux.

Nous voulions limiter le recours au chômage partiel par souci de responsabilité, car d’autres entreprises auront davantage besoin des aides de l’état que nous, mais aussi car il y a beaucoup de travail à accomplir : nous sommes en dialogue permanent avec nos partenaires distributeurs et fournisseurs pour définir comment nous pouvons les accompagner au mieux et préparer la reprise.

LSA – Comment voyez-vous cette reprise ?

C. A. – Asmodee dispose de 19 unités de distribution dans le monde, notamment en Italie et en Espagne, deux pays très touchés par la pandémie. Nous savons qu’après la crise sanitaire actuelle, viendra une crise économique. Il faut se préparer à ce choc. Les commerces auront besoin de temps pour se relancer après le confinement et beaucoup d’interrogations restent quant au comportement des consommateurs : le climat de crainte sanitaire perdurera plusieurs mois, sans doute avec une restriction de la circulation des habitants et un afflux très réduit de touristes. Un été un peu « entre nous », avec les familles à la recherche de nouveaux loisirs ou jeux… A moins qu’après deux mois de confinement, ils soient lassés des jeux de société.

Traditionnellement, le jeu de société est peu touché par les crises, comme en 2008 par exemple. La montée de la demande depuis le confinement montre qu’il reste une valeur sûre pour les familles en quête de convivialité, de partage et d’évasion. Nous vivons une période historique : c’est du jamais vu au niveau mondial ! On voit aussi monter les préoccupations écologiques, la consommation locale et les changements de mode de consommation. La crise du Covid-19 est aussi une opportunité de prendre le temps de repenser nos façons de travailler, de consommer, de distribuer.

LSA – Avez-vous dû décaler certains de vos lancements ?

C. A. – Notre mot d’ordre cette année était déjà de réduire le nombre de nos nouveautés (environ 200 par an) de 30% car, si le marché du jeu de société est de plus en plus attractif et challengé, cette profusion de nouveautés crée un engorgement dans les boutiques. Fermées à cause du confinement, ces boutiques voudront d’abord écouler leur stock actuel avant de faire entrer des nouveautés. Nous avons donc décidé de repousser 20 à 25% de nos lancements, soit trois à quatre jeux par mois.

En cartes, nous avons aussi reporté le lancement, prévu en avril, de nouveautés Magic the Gathering à cause de la fermeture des magasins et de l’impossibilité d’organiser des tournois et événements. Nous aurions également dû relancer en ce moment les Pogs mais nous avons finalement reprogrammé la sortie de ce jeu de cours de récré au printemps 2021.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Entreprises

[Coronavirus] « La reprise va être longue et graduelle », Nicolas de la Giroday, General Mills

DPH

[Coronavirus] Martin Crosnier (L'Oréal) : « La crise accélère la transformation digitale »

DPH

Marco Petrelli (L'Arbre Vert) « Il faudrait un protocole commun à toutes les enseignes pour le retour des commerciaux en magasins »

Distributeurs

Michel Biero (Lidl) "Nous subissons des baisses de fréquentation inédites"

Franchise

Jean-Michel Grunberg (La Grande Récré) : "Le jouet est un produit de grande nécessité"

Distributeurs

Interview d'Enrique Martinez, DG de Fnac Darty : "Nous serons prêts pour le 11 mai"

Distributeurs

[Coronavirus] Gaëlle de la Fosse (Celio): "Seuls six de nos magasins, sur 1400 dans le monde, sont ouverts"

Distributeurs

Hervé Vallat, PDG de Prosol (Grand Frais): "Cette crise légitime notre modèle économique"

Distributeurs

Guillaume Darrasse, directeur général d’Invivo Retail: "On ne pourra pas rester assis sur nos vieux modèles"

Enfant

Mikaël Berthou (Hasbro) : « Nos super-héros, ce sont nos équipes logistiques »

Distributeurs

[Coronavirus] Arnaud Guérin (Cash Express) : « Drive et click & collect vont prendre de l’importance »

Distributeurs

[Coronavirus] Delphine Mathez (Stokomani) : "Que les bailleurs effacent nos loyers le temps de la crise"

Enfant

[Exclu LSA] JouéClub rouvre son service de drive, en mode sans contact

Distributeurs

Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc : "Mon rôle c’est de garder la cohésion du mouvement"

Magasin de proximité

Alexandre De Palmas, Carrefour Proximité: «On se met en situation pour tenir encore 2 mois dans cette configuration»

Epicerie

[Coronavirus] Eric Le Cerf (Kellogg's): "Nous restons concentrés pour servir nos clients"

E-commerce

[Coronavirus] Quentin Reygrobellet (Birchbox France): "Beaucoup de reports des achats offline sur le online"

Distribution

[Coronavirus] Philippe Pauze (président de Picard) « l’alimentation de proximité sortira par le haut de cette crise »

Distributeurs

Interview de Laurent Blum, DG de Cuisines Schmidt : "Nous courons un marathon à la vitesse d'un sprint"

Epicerie

[Coronavirus] Vincent Michaud (Michaud Apiculteurs): "Nous avons 4 règles : produire, livrer, facturer et préparer l’après-crise"

Distributeurs

[Coronavirus] Romain Roy (Greenweez): "Arrêtons de brandir le spectre de la pénurie"

Distributeurs

Paul Pageau (E.Leclerc Reims) : "L’expérience que nous vivons a le mérite de décloisonner les services"

Enfant

Catherine De Bleeker (Oxybul Eveil et jeux) "Le confinement fait redécouvrir la vraie valeur des choses"

Distributeurs

[Coronavirus] Christophe Mistou (DG Mr.Bricolage) : « Un quart de nos magasins restent ouverts »

Industriels

David Giraudeau, DG de La Mie Câline: "160 de nos 240 points de vente restent ouverts"

E-commerce

Fabien Versavau (PDG Rakuten France): "Nous avions anticipé que l'Europe soit impactée par cette pandémie"

Distributeurs

[Coronavirus] Alain Rabec (DG Kingfisher France) : « Il est primordial de maintenir un lien social et des rituels managériaux avec les équipes »

Distributeurs

[Coronavirus] «Nous sortirons de cette crise par le haut», Etienne Hurez (Boulanger group)

E-commerce

[Coronavirus] Antoine Jouteau (DG Leboncoin) : "Entre 30 à 40% de baisse d'activité"

Franchise

[Coronavirus] Bruno Peyroles (Bureau Vallée) : "Les trois quarts de nos magasins sont ouverts"

Distributeurs

Moez-Alexandre Zouari (Franprix / Picard): "Contre le Coronavirus, on se cale sur l’exemple italien"

Epicerie

[Coronavirus] Témoignage du Directeur Général d’Alpina Savoie

Entreprises

[Coronavirus] Pierrick De Ronne (Natexbio) : « Nous avons besoin de l’Etat pour nous rassurer »

Distributeurs

[Coronavirus] « Nous redémarrerons vite et fort » promet le DG de Beaumanoir

Distributeurs

[Coronavirus] Optic 2000 met en place un service minimum

GMS - Centres commerciaux

[Coronavirus] Pourquoi Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg annule les loyers de ses locataires ‘‘non-al’’ [Interview]

Epicerie

[Coronavirus] Témoignage du Président de l'entreprise Segafredo Zanetti France

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Kids

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Harry Hope

Comptable Senior Experimenté (H/F)

Harry Hope - 29/01/2023 - CDI - Thionville

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS