Chronodrive mise sur l’objet connecté pour renforcer sa relation client

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’enseigne de drive passe un nouveau cap dans la relation client en proposant Izy, un service de courses connectées, permettant de remplir son panier d’achats au fil de l’eau, par un simple scan des codes-barres, ou en dictant le nom du produit.

«Scannez, parlez, c’est commandé »… Simplifier les courses grâce au drive n’était visiblement pas encore suffisant. Chronodrive passe un nouveau cap dans la relation client en proposant son service Izy, système de courses connectées permettant de s’affranchir d’ordinateur ou de smartphone pour organiser ses commandes. Lequel service, comme son nom l’indique… se veut ultrasimple d’emploi – Izy étant un dérivé de « easy », signifiant « facile » en anglais.

Mais la promesse du nom est-elle justement tenue ? Izy, c’est surtout Hiku, un petit boîtier rond connecté, à la fois lecteur de codes-barres et dictaphone intelligent, né en 2013 aux États-Unis et qui, relié à l’application Chronodrive, permet de complé­ter aisément sa liste de courses. L’intérêt ? Le gain de temps, pardi. Là où un client régulier va passer seize minutes en moyenne à valider ses achats, en utilisant Izy, cela tombe à cinq minutes, promet-on chez Chronodrive.

Reconnaissance vocale très pointue

Une statistique intéressante laisse entrevoir que, dans 70% des cas, Hiku est utilisé à l’oral, avec des clients qui dictent à l’appareil le nom du produit. Cela suppose une capacité de reconnaissance vocale extrêmement pointue, pour éviter tout agacement né d’une nécessité de répétitions multiples avant que la bonne référence ne s’affiche. Et une capacité, aussi, à passer du générique – beurre, par exemple – au singulier : à savoir proposer, à partir de ce seul mot, la marque recherchée. Qu’on se rassure, l’historique d’achats permet cela. Les 30% restants, utilisant le système de scan, auront, eux, potentiellement d’autres problèmes, liés aux codes-barres spécifiques à une enseigne et que l’application Chronodrive sera, par définition, incapable de lire.

Des systèmes trop « fermés »

Ces quelques écueils avancés, que penser d’Izy ? D’abord, que c’est exactement le même principe que la télécommande Dash, proposée par Amazon depuis avril 2014. Rien de plus logique : d’un même constat et d’un même désir d’améliorer le service clients, chacun aboutit au même résultat. Normal.

Normal… mais ennuyeux à terme. Les clients sont rarement exclusifs, et vont donc devoir disposer d’un terminal de plus, propre à chacune des enseignes fréquentées. Cela tient tant que c’est encore rare mais, demain, ces systèmes fermés, développés pour une enseigne et une seule, risquent d’être balayés par un concurrent qui, lui, viendra proposer un service « universel ». D’autant que des applications gratuites de lecture de codes-barres existent sur smartphones, eux-mêmes équipés de micro… Bref, relier tous ces services préexistants aux applications des enseignes ne paraît pas ­complètement déraisonnable…

En attendant, Izy est une belle idée, propre à renforcer l’image de Chronodrive auprès de ses 700 000 clients. Bernard Avril, directeur général de l’enseigne, espère attirer « 20 000 clients à ce service au cours de cette année 2015 ». Lesquels devront s’acquitter de 29,90 € (14,90 € pour l’offre de lancement, valable jusqu’au 25 mars 2015) pour acquérir le boîtier Hiku. 

  • 450 millions d’euros Le chiffre d’affaires TTC de Chronodrive en 2014
  • 61 Le nombre de Chronodrive en France (après la fermeture de 14 drives en 2014)
  • 700 000 Le nombre de clients Chronodrive

Source : Chronodrive

Comment ça marche ? 

  • Izy, c’est d’abord Hiku, petit boîtier rond, à la fois lecteur de codes-barres et dictaphone intelligent.
  • Relié à l’application Chronodrive, cela permet de remplir sa liste d’achats très facilement.
  • Le tout est proposé au prix de 29,90 € (14,90 € en période de lancement).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2359

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA