Marchés

Chupa Chups mise sur les bonbons gélifiés

|

Après les sucettes, la marque de Perfetti Van Melle tente l'aventure des bonbons gélifiés. Une expérience déjà testée en Espagne, berceau de la marque.

Chupa Chups
Chupa Chups© PHOTOS DR

Pourquoi ne pas faire les yeux doux à un nouveau segment quand on s'est taillé une belle renommée dans les sucettes ? La marque de confiserie du groupe Perfetti Van Melle, avec Chupa Chups Bonbons, a ainsi décidé de s'inviter sur le marché des gélifiés. Un marché autrement plus important, puisqu'il représente 41% des ventes de bonbons enfants, là où les sucettes ne pèsent que 5%.

De plus, avec une progression des ventes de 9% en 2011, son potentiel est très alléchant, ce qui n'a pas manqué de faire saliver les responsables de Chupa Chups, bien décidés à mettre leur notoriété à profit. « Nous sommes la marque de bonbons la plus demandée et la plus consommée par les enfants de 2 à 7 ans. Et les acheteurs de sucettes sont également acheteurs de gélifiés », note Sonia Depoilly, responsable marketing Chupa Chups France.

Une fois ce constat établi, ne restait plus qu'à se lancer, avec des produits simples en forme de sucette (acidulées), le logo Chupa Chups, des personnages enfantins, et deux mix, pour une gamme de cinq sachets au total. En Espagne, un lancement similaire a eu lieu en 2010, et la gamme compte aujourd'hui huit références.

 

Un marché déjà bien occupé

En France, le secteur des gélifiés est déjà bien occupé par Haribo (37% des ventes), Lutti (21%), Carambar-Cadbury (16%) et les MDD (22%). Mais Chupa Chups veut créer de l'additionnel compte tenu du dynamisme de ce segment, et cette diversification est l'objectif prioritaire en 2012, avec, à terme, l'ambition de devenir le deuxième intervenant. La force de vente de Solinest (300 personnes) ne sera pas de trop pour y parvenir, sans oublier un arsenal d'actions de communication. Un prélancement a été effectué sur les réseaux sociaux, et sera complété par de la PLV, du cross-couponing avec les sucettes, une campagne TV à partir de juin (une première depuis 2007), ainsi qu'une campagne cinéma portée par deux licences, dont l'Âge de Glace 4.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter