Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement LSA.fr - édition Abonné

Cinq chiffres marquants sur la désaffection du commerce

Daniel Bicard |
|

Publié le 28/10/2021

Selon la fédération Procos, entre 2013 et 2021, la fréquentation des centres-villes a chuté de 38,7%, et celle des centres commerciaux de 29,4%. Ces derniers affichent un taux de vacance de 11,6% en 2021, plus dégradé que celui des rues marchandes, retail parks et parcs d’activités commerciales. Paris a perdu plus de 54 000 habitants entre 2013 et 2018, voit ses rues «prime » désertées et atteint un taux de vacance de plus de 11% en 2021. Autant de voyants au rouge pointant l’obligation de réinventer les modèles et la géographie du commerce.

C’est dans les petits centres commerciaux que la vacance commerciale, passée de 11,8% à 13,2% entre 2019 et 2021, s’est le plus dégradée (+1,4 point). A peine plus que pour les autres perdants, les très grands centres-villes où la vacance passée de 7,2% à 8,5% leur fait perdre 1,3 point. A l’inverse, les petits centres-villes passant de 11,5% à 12%, de même que les méga centres commerciaux, statistiquement les moins atteints par la vacance, passée de 7,5% à 8% entre 2019 et 2021, sont les deux échelles de taille où la chute s’est avérée la plus limitée (à 0,5 points).
C’est dans les petits centres commerciaux que la vacance commerciale, passée de 11,8% à 13,2% entre 2019 et 2021, s’est le plus dégradée (+1,4 point). A peine plus que pour les autres perdants, les très grands centres-villes où la vacance passée de 7,2% à 8,5% leur fait perdre 1,3 point. A l’inverse, les petits centres-villes passant de 11,5% à 12%, de même que les méga centres commerciaux, statistiquement les moins atteints par la vacance, passée de 7,5% à 8% entre 2019 et 2021, sont les deux échelles de taille où la chute s’est avérée la plus limitée (à 0,5 points).© Guijunpeng 123RF 1200
Dans son récent bilan de l’activité du commerce spécialisé, la fédération Procos a consacré un vaste chapitre à « l’enjeu majeur de la fréquentation des magasins   ». Soulignant, du reste, que contrairement aux idées préconçues, « la baisse de fréquentation des points de vente n’est pas apparue avec la crise. C’est une évolution structurelle générée par de nombreux phénomènes : […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu
Votre accès est temporairement suspendu, nous vous invitons à prendre contact avec le Service Clients à abo@infopro-digital.com
Vos codes d'accès sont erronés.
Veuillez saisir votre email et votre mot de passe.

Votre espace personnel est momentanément indisponible ! Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée et vous invitons à réitérer votre connexion ultérieurement.

Besoin d’aide pour vous connecter ?
Contactez-nous au +33 1 77 92 99 14 (du lundi au vendredi de 9h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abo@lsa.fr

En vous abonnant à LSA, vous accédez à :

  • Des analyses exclusives sur les tendances et les marchés de consommation
  • En avant-première, des nouveaux concepts de magasins et des innovations PGC
  • Le suivi des stratégies d’enseignes et de sites marchands, alimentaires et non alimentaires
  • Des idées et des bonnes pratiques en matière de Commerce connecté
  • Des chiffres clés et données exclusives : base de données marchés PGC (CA, évolutions...), base de données Magasins (par enseignes, par zones...), base de contacts Centrales d’achats
Votre abonnement à LSA vous donne accès à :

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message