Cité Europe compense la baisse du trafic transmanche

Six ans après son ouverture, le centre commercial de Coquelles a atteint sa vitesse de croisière. Toutes les surfaces sont occupées, les clientèles britannique et locale s'équilibrent et de nouveaux projets doivent renforcer le site.

«C ité Europe est sorti de l'adolescence. Son activité est comparable aux autres équipements d'envergure régionale, tout en sachant qu'elle garde ses spécificités, notamment son attrait vis-à-vis des Britanniques », annonce Jean-François Gardy, directeur du centre. Dépendant très fortement du trafic transmanche, Cité Europe et le Calaisis dans son ensemble redoutaient l'impact commercial de la fin du duty free, effective depuis juillet 1999.

« Nous avons vécu cette transition dans de bonnes conditions. L'activité Transmanche hors Eurostar est passée de 30 millions de passagers en 1999 à 27 millions l'an dernier. Compte tenu du nombre important de Britanniques parmi nos clients, cette baisse s'est fait sentir sur les ventes d'alcool du centre commercial : en 2000, elles ont régressé de 10 % à 76,22 millions d'euros (hors Carrefour). Aujourd'hui, nous retrouvons un volume comparable à celui de l'époque du duty free », reconnaît Jean-François Gardy.

Davantage de Français

Cette baisse des ventes d'alcool a été partiellement compensée par l'équipement de la personne qui a progressé de 12 % ces deux dernières années. « C'est dû à une meilleure présence de Cité Europe dans les zones de chalandise françaises, qui représentent désormais presque les deux tiers de notre activité », indique Jean-François Gardy.

Même son de cloche chez Carrefour. « Après une baisse du chiffre d'affaires en 2000 (il dépasse 130 millions d'euros), nous avons accentué notre pénétration locale et compensé la désaffection relative des Britanniques - passés de 70 à 50 % de notre clientèle totale - par des prix agessifs », explique Roland De Villeplée, directeur de Carrefour Cité Europe.

Nouvelles implantations

Géré par Espace Expansion, le centre est aujourd'hui occupé à 98 %. L'ouverture récente de KoMoGo, Camif ou Nocibé, ainsi que les implantations à venir de La City et Koor's & Son, rendent sa galerie encore plus attrayante. Six ans après son ouverture, ce centre à l'architecture lumineuse en profite aussi pour corriger ses erreurs de jeunesse. Les déplacements entre les deux niveaux sont désormais facilités par deux nouveaux ascenseurs (1,37 million d'euros d'investissement).

Autre grand chantier : la création, fin 2002, de 600 places de parking supplémentaires. Plus largement, le site de Coquelles doit se renforcer. « Fin 2002, le groupe Accor ouvrira trois hôtels de 366 chambres. Parallèlement et sous réserve d'autorisation, Marques Avenue et Castorama devraient ouvrir début 2004, chacun sur 10 000 m2. Enfin, un pôle de fun shopping, avec bowling, kart indoor et commerces de sport et de loisirs, est également prévu à plus long terme sur 25 000 m2 », conclut Guy Froment, directeur du développement d'Eurotunnel-France.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1729

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres