Marchés

Clairefontaine porte haut les couleurs [Interview]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

INTERVIEW Quelles sont les tendances de la prochaine rentrée scolaire ? Entre couleurs, praticité et évolutions des attentes des consommateurs, Emmanuelle Baron, responsable marketing des papeteries Sill (groupe Exacompta-Clairefontaine) revient sur les tendances en papeterie. Interview.

Clairefontaine continue à développer la palette de couleurs de ses cahiers et articles de papeterie. Ces cahiers KoverBook à spirales et couverture à rabats plastifiés arriveront en magasins à partir d'avril 2017.
Clairefontaine continue à développer la palette de couleurs de ses cahiers et articles de papeterie. Ces cahiers KoverBook à spirales et couverture à rabats plastifiés arriveront en magasins à partir d'avril 2017.© Clairefontaine

Après une rentrée 2016 aussi atypique que tendue, le marché de la papeterie se prépare à écrire une nouvelle page en 2017 avec, cette fois-ci, un calendrier plus classique et une reprise de l'école un lundi. Cependant, certaines tendances se confirment ou émergent. Le point avec Emmanuelle Baron, responsable marketing des papeteries Sill (groupe Exacompta-Clairefontaine).

LSA – Quel bilan tirez-vous du millésime 2016 et quelles sont vos projections pour cette année ?

Emmanuelle Baron – La rentrée 2016 a été marquée par une forte influence de la météo qui a créé un décalage dans les ventes. Ce phénomène ponctuel rappelle à quel point il est important pour les acteurs de la papeterie d’être bien présents tout au long de la saison : nous avons ainsi insisté auprès des distributeurs pour ne pas désimplanter trop tôt le rayon car de plus en plus de parents achètent au dernier moment, attendant aussi souvent les listes complémentaires de fournitures remises aux familles lors de la rentrée scolaire. De même, bien que les grandes vacances démarrent plus tardivement cette année, il est important que les produits soient implantés tôt dans la saison, en particulier pour les agendas et la maroquinerie dont les ventes sont toujours très fortes sur les premières semaines.

LSA – La rentrée 2016 a également été marquée par les ruptures en rayon et un repli des ventes en hyper/super…

E. – B. – Grâce à notre politique de réassort rapide, nous n’avons pas été trop touchés par les ruptures et avons pu dépanner de nombreux magasins en urgence. Au final, le groupe Clairefontaine est en croissance sur la GMS même si ce réseau a enregistré une baisse ponctuelle de ses ventes l’an dernier. Mais les GMS ont aussi montré leur capacité d’adaptation aux nouveaux comportements des consommateurs comme avec la montée en puissance du drive et du click and collect. En revanche, la rentrée 2016 a confirmé une tendance structurelle de la rentrée des classes : le repli des marques de distributeurs au profit des marques nationales.

LSA – Pour cette année, quels nouveaux produits mettez-vous en avant ?

E. – B. – Forts du succès de nos cahiers KoverBook, qui représentent 31% du chiffre d’affaires (+33%) des cahiers polypro du total marché ( Source GFK Hyper+ Super Rdc 2016 ) - un segment qui représente aujourd’hui 40% des ventes de cahiers en valeur (+13%) – nous continuons à décliner notre concept de cahiers intégrant un protège-cahier avec rabats pouvant faire office de pochettes et une étiquette. Après les carnets l’an dernier, nous lançons pour ce printemps une nouvelle ligne de cahiers reliure intégrale à couverture enveloppante KoverBook. Ils seront disponibles toujours avec neuf teintes différentes comme la gamme piqure : il est aujourd’hui nécessaire de travailler la palette car les cahiers sont souvent prescrits à la couleur.

C’est une nouvelle problématique sur laquelle nous planchons avec les distributeurs : nous devons développer l’approche par couleur car si le consommateur veut un cahier rouge, il ne repartira pas avec un cahier bleu ! Pour cela, nous avons développé l’an dernier un ilot évenementiel intégrant des présentoirs dédiés à notre marque KoverBook permettant justement de mettre les différents coloris et formats en avant. Au vu des bons résultats, nous augmentons le déploiement de ces présentoirs cette année.

Nous nous attachons aussi cette année à renforcer le dynamisme des cahiers microperforés avec  une nouvelle gamme Iderama , aux feuilles  détachables et avec une couverture plastique et, là, aussi de nombreux coloris. Couleurs aussi chez Exacompta avec une ligne de classement Iderama en plastique assortie aux cahiers made in France déclinées en dix coloris. Nous travaillons cette année 23 licences allant de Soy Luna, la nouvelle égérie de Disney, au label musical Wati B en passant par les Minions et Rip Curl.

LSA – Et le digital ?

E. – B. – Comme tout le monde, nous y travaillons depuis plusieurs années et sur l’apport fonctionnel que les nouvelles technologies peuvent apporter à nos consommateurs. Ainsi, l’an dernier nous avons lancé notre application ExaScanner qui permet de scanner, sauvegarder et partager librement ses notes, quel que soit le support sur lequel elles ont été prises. Nous avons d’autres projets en cours. Et après le rachat en 2014 du site de tirage photos en ligne Photoweb, nous avons repris fin 2015 l’application mobile de tirage photo Lalalab.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA